Tinlot Sudinfo, les brèves

Nandrin deviendra bientôt un mini- Boncelles 
(Interview de Bruno Evelette, Président des commerçants)

Capture d’écran 2014-01-17 à 16.30.32.jpegM. Evelette, comment se porte le commerce à Nandrin ?
Il se porte bien, la preuve en est que pas mal de grosses enseignes veulent venir s’installer sur la route du Condroz. Il y a du potentiel. Tout le monde a ressenti l’effet de la crise, on ne va pas se mentir, mais on ne va pas si mal.
Que pensez-vous du développement commercial sur la route du Condroz ?
Par rapport à il y a dix ans, le nombre de commerces a carrément doublé. Si on continue à cette allure, Nandrin deviendra d’ici quelques années un mini- Boncelles. Est-ce un bien ou un mal alors qu’on se trouve à 15 minutes de Boncelles
? Chacun son avis.
Au détriment des magasins de proximité?
Les coeurs de village ont plus ou moins disparu. Regardez la place communale, il n’y a presque plus rien. Forcément, l’arrivée de supermarchés (notamment) fait du tort à certains commerçants qui sont leurs concurrents directs. Les supérettes de Saint-Séverin, Villers-le-Temple et Nandrin village n’existent plus.

Personnellement, je suis natif de Nandrin, qui était un village, j’y suis attaché. Mais on ne peut pas lutter contre les grosses enseignes, il faut faire avec. Seul le niveau national pourrait éventuellement intervenir. Et puis, tout dépend des commerces. Certains vous diront qu’ils sont concurrencés et perdent des clients, d’autres qu’ils sont contents du trafic engendré par les nouvelles enseignes.
Il n’y a pas qu’un seul son de cloche. (Annick Govaers La Meuse du 17/1). Voir aussi le blog de Nandrin.

Le député Condruzien Marc Tarabella mouche l'Italien Matteo Salvini au Parlement européen: «Vous êtes un bon à rien»

Capture d’écran 2014-01-16 à 21.59.21.jpegLes débats étaient chauds ce mardi à Strasbourg entre le député belge Marc Tarabella et son confrère italien Matteo Salvini. L’Anthisnois, en charge d’une directive sur la régulation des marchés publics, n’a pas apprécié les critiques du député de la Ligue du Nord, visiblement absent des précédents débats.
Dans une vidéo dévoilée par le quotidien italien La Repubblica, on découvre Marc Tarabella très énervé envers Matteo Salvini. Le député belge s’est même permis de répondre en italien aux critiques de son homologue de la Botte. « C’est une honte », lance-t-il d’emblée. « Pendant un an et demi, nous avons travaillé sur ce dossier et vous êtes le seul que nous n’avons jamais vu durant ces débats au sein de la commission. Il est facile de dire que nous n’avons rien fait mais nous avons bien travaillé pour le bien des petites entreprises et des travailleurs, et surtout afin d’obtenir des marchés publics sains ».
Et Tarabella enchaîne : « Comment allez-vous expliquer aux Italiens que vous préférez passer à la télévision qu’assister aux débats du parlement ? Vous n’être qu’un bon à rien ! C’est une honte ! » Voir l'article complet et la vidéo sur la Meuse en ligne.

Marchin : le château de Vyle en piteux état

Capture d’écran 2014-01-16 à 22.19.04.jpeg
Quel avenir pour le château de Vyle à Marchin ? Délaissée depuis longtemps déjà, la demeure est devenue le territoire privilégié des pilleurs. Les autorités tentent de contacter le propriétaire et de dégager des pistes de solutions, dont la revente du château. Voir le reportage de RTC Télé Liège

Capture d’écran 2014-01-16 à 22.20.35.jpeg

Les commentaires sont fermés.