Les Avins, Ciné club: Alors que toutes les petites salles ferment, le village condruzien fait de la résistance

Nous publions régulièrement sur ce blog le programme du Ciné club et les activités de l'Atelier à Les Avins. Aurélie Bouchat a rencontré les auteurs de ce projet dont le Ramelotois Vincent Dubois. Article complet dans la Meuse du 18/1.

Le dimanche, à Les Avins (Clavier), on va au cinéma. Pas à Liège ou à Huy, non, les habitants vont se faire une toile à quelques mètres de chez eux, au cœur même de leur village. L’espace d’une après-midi, une salle communale est transformée en espace de projection. Avec un maxi-écran et plusieurs rangées de sièges.

Capture d’écran 2014-01-19 à 21.28.37.jpeg
Les Avins c’est environ 620 habitants, de jolies maisons de pierre et… un cinéma. Un cinéma très éphémère puisqu’on y projette un seul film, un dimanche par mois. N’empêche, les villageois sont de plus en plus emballés par le concept. Lors de chaque projection, ils sont environ une soixantaine à se retrouver à « L’Atelier(s) ». "Ce sont essentiellement des gens du village, précise Vincent Dubois, animateur au CEC (Centre d’Expression Créatrice). La moyenne d’âge tourne autour de la quarantaine." Habituellement, «L’Atelier(s)» accueille des sculpteurs. Le dimanche, on pousse les tables de travail et on tire l’écran de 4 mètres. Entre les oeuvres en cours de finitions, Vincent installe les chaises. Les tickets sont vendus 3 euros. Vincent ne distribue pas du pop-corn lors de l’entracte, mais une fois la séance terminée, ceux qui le souhaitent peuvent participer à un repas. «C’est 8 euros et c’est toujours délicieux » précise-t-il.

Capture d’écran 2014-01-19 à 21.31.59.jpeg
C’est Jacky Lecouturier, un prof de photo et membre du CEC, qui a eu l’idée de lancer ce ciné-club. « Un petit comité décide de la programmation. Elle est souvent liée avec d’autres activités. Un exemple : nous avions organisé une photo de micro-brasserie à l’étage de la salle. À cette occasion, nous avons projeté «Le destin de
Babette», un film qui évoque les plaisirs de la chair, et nous avons proposé, à l’issue de la projection, une dégustation de bières». Au fil des mois, le concept du ciné- club a de plus en plus de succès : «Les conditions sont un peu spartiates, reconnaît Vincent Dubois, lorsqu’il fait moins 20 à l’extérieur, même si la salle est chauffée par un gros poêle, il ne fait tout de même pas très chaud à l’intérieur, mais l’ambiance plaît». L’année dernière, quelques réalisateurs connus ont même fait le déplacement jusqu’à Les Avins pour commenter leur film. Jean-Jacques Andrien et Manu Bonmariage ont eux aussi été sous le charme de la petite salle rurale. La magie du Condroz sans doute ! AURÉLIE BOUCHAT

« L’Atelier(s) » est une ASBL reconnue par la fédération Wallonie Bruxelles.
L’association a été créée voici quarante ans. À la base, elle proposait essentiellement des ateliers de sculpture et de céramique. Au fil des ans, les activités se sont élargies «Ponctuellement, nous proposons des stages de soudure, d’éveil musical ou de soudure » précise Vincent Dubois. Environ 120 personnes fréquentent les différents ateliers. Sous l’impulsion de Jacky Lecouturier, une galerie phot a également ouvert ses portes. « Nous avons régulièrement des photographes de Bruxelles, ils sont heureux d’exposer leurs oeuvres dans ce
village, dans une ambiance différente ». Le CEC, la structure qui chapeaute l’ASBL, propose aussi des festivals de musique ou des week-ends thématiques. Le prochain ciné-club est programmé le 9 février à 16 heures. À l’affiche «Mystic River » de Clint Eastwood. Infos sur ces activités : vincentdubois62@ gmail.com/ 0477.449.351. A.BT

Les commentaires sont fermés.