Tinlot, conseil communal du 24 février. Avis défavorable pour le SDER.

Capture d’écran 2014-02-25 à 11.03.38.pngTous les conseillers sont présents ainsi que la Présidente du CPAS.

Le point concernant des travaux rue Boua, rue du Montys et rue des Tombes est reporté à un conseil ultérieur. Le conseil ne comporte plus donc qu'un seul point à l'ordre du jour:  l'avis à rendre sur le Schéma de développement de l'espace régional (SDER).

La Bourgmestre rappelle d'abord les éléments importants et la structure du texte de 138 pages soumis à l'avis du conseil suite à l'enquête publique. Elle propose ensuite une synthèse de 7 pages rédigée par le collège qui reprend différents avis d'instances autorisées et consultées également. (La CCATM de Tinlot, l'Union des villes et communes de Wallonie, La Fondation Rurale de Wallonie, l'ensemble des Conseillers en aménagement des communes du GAL, la Conférence des Elus de Meuse Condroz Hesbaye et la SPI+).  C'est sur cette base que le collège a formulé un avis intégrant les spécificités tinlotoises.
Le texte final émettant un avis défavorable sera approuvé à l'unanimité. Une longue discussion a précédé ce vote sur base des 8 amendements proposés par Freddy Prouveur. 6 seront acceptés totalement ou partiellement et 2 seront refusés. Il s'agissait surtout de reformulation, de clarification ou d'accents différents sans remettre en cause les positions proposées. Voici la conclusion finale du texte.

Pour conclure, le conseil communal de Tinlot souligne l'importance et la pertinence de cet outil de gestion à un niveau régional, il s'interroge cependant sur la compatibilité des lignes directrices de ce projet de SDER avec les lignes politiques communales.
Les objectifs sont-ils adaptés aux spécificités communales?
Comment transposer ces objectifs à l'échelle communale?
Avec quels moyens budgétaires?
Comment vérifier si ces objectifs sont réellement atteints?
Quels mécanismes d'ajustements sont prévus?
Quelle compatibilité avec les projets territoriaux existants tel que le schéma de structure communal?

Le Conseil pointe notamment
žLe défaut de précision quant à la hiérarchie et au rôle et moyens des différents pouvoirs cités,

Le peu d'intérêt porté au milieu rural et à l'agriculture,
Le vide en matière de mobilité  et donc de développement économique (liaison Tihange–Tinlot inexistante qui pourtant permettrait de désenclaver le Condroz pour le relier à l'autoroute de Wallonie, et aux axes Liège Marche),
La carte 'blanche' de la zone du Condroz,
L'
absence de prise en compte  du tourisme régional, et du tourisme diffus bien réel dans la région.
Le fait que le SDER soit essentiellement axé sur les pôles urbains.
Le fait que le Sder soit essentiellement axé sur les besoins en logement alors que l'évolution démographique aura des impacts dans bien d'autres domaines.

C'est pourquoi le conseil communal de Tinlot émet, comme en janvier 2013, un avis défavorable sur le projet SDER dans son état actuel, notamment en ce qu'il ignore totalement toutes les communes du Condroz. Cette ignorance pénalisera le développement futur de toute cette région, dont celui de notre commune.

Dans les divers, notons le souper du Télévie samedi 1/3, la réunion Sécurité Routière ce jeudi, la remise des primes de naissance ce vendredi.
L'échevine Christine Guyot a ensuite présenté la campagne "Condroz propre", mais nous reviendrons sur ce point après la conférence de presse du Gal ce mercredi. Il faut surtout retenir la date du samedi 15 mars pour une opération nettoyage à Tinlot, appel à tous les bénévoles !
L'échevin des travaux illustre cette campagne par un seul chiffre, 226 canettes ramassées rue Malplaquaye sur un mois !!!

Capture d’écran 2014-02-25 à 12.26.08.png
Juin 2013 rue Malplaquaye. Visiblement certains s'adonnent à la culture sauvage des canettes...

Capture d’écran 2014-02-25 à 12.26.24.png
Juin 2013, un demi sac récolté sur 400 mètres...

Les commentaires sont fermés.