"Je quitte Fraiture Sport en fin de saison" Entretien avec Christophe Genet

Fraiture Sports s’est bien relancé après ses sept défaites consécutives en début de saison et la démission du coach Christophe Genet rejetée par le comité. Les Tinlotois occupaient alors la 13e place du classement avec 7 points. Ils sont maintenant 6es avec 38 unités après la victoire contre Harzé. Et ils peuvent encore viser le tour final.  Entretien avec Christohe Genet, entraineur de Fraiture Sport (P3), par Cédric Willems (La Meuse du 26/2)

Christophe Genet, la victoire était acquise après 38 minutes ce dimanche face à Harzé. Effectivement. Nous remportons une belle victoire contre Harzé. Mais ce n’était pas facile. Nous avons été très concrets. Nous avons quatre occasions en première mi-temps et nos trois premières frappes étaient dedans. Ce fut la clé du match. Nous continuons notre bonne période et nous sommes invaincus en 2014.

Capture d’écran 2014-02-27 à 10.39.06.png
Fraiture Sports cartonne... depuis que son coach (médaillon) a remis sa démission.

C’est une saison très contrastée pour Fraiture Sport. Après sept défaites consécutives, vous remettez votre démission en octobre et maintenant vous êtes invaincu en 2014. Qu’est-ce qui a changé ?
L’investissement de chacun est différent. En début de saison, on avait l’impression que cela allait aller tout seul. Les gens avaient apparemment besoin d’être bousculés, blessés dans leur orgueil. Depuis octobre, nous n’avons été défaits qu’une seule fois, contre Clavier en décembre. Je fais ma meilleure saison à Fraiture. Nous sommes peut-être en train de revenir à notre vrai place. Nous ferons le décompte à la fin et il ne manquera certainement pas grand chose pour le tour final. Tour final qui est à portée de main.
Vous êtes troisième au niveau de la tranche à 2 points du leader et vous pouvez encore viser la cinquième place au classement. C’est un objectif inouï et inespéré.
Nous n’aurions jamais pu dire cela il y a deux mois et demi. Mais avant de nous projeter, nous devons jouer les matches. Pour la tranche, nos adversaires ont encore des rencontres compliquées à négocier. Nous aussi, à commencer par l’UCE Liège dimanche. Cette équipe n’est pas deuxième pour rien. Lorsque nous l’avons reçue à l’aller, nous gagnions 3-0. Et au final, c’est 5-5. Mais nous y allons dans le but de prendre les trois points. Au niveau du championnat, nous pouvons encore rattraper Strée et Ouffet n’est pas loin non plus. L’objectif est de réaliser un 12/12. Sans cela, nous ne pouvons plus rien espérer. Le seul point qui me fait peur est la trêve de quatre semaines. C’est un scandale. je ne vois pas pourquoi ils n’ont pas avancé ou décalé les matches.
Quel sera votre avenir ?
J’ai décidé de ne pas rester à Fraiture. Je n’ai pas envie de faire la saison de trop et le club a besoin de faire autre chose. Je n’ai encore rien de concret pour l’instant. Et Vincent Machiels, mon T2, a également décidé d'arrêter. Cédric Willems.

Les commentaires sont fermés.