Tinlot, le Conseil d'Etat annule le projet éolien le long de la route du Condroz (mise à jour)

Ce vendredi après-midi, nous avons appris l'annulation, par le Conseil d'Etat, du projet éolien à Tinlot. Ce projet SPE Luminus se situait sur Abée et Ramelot le long de la N63. Il avait été approuvé par le Ministre Henry malgré tous les avis négatifs. Le collectif "Tinlot Energie Verte" et la Commune de Tinlot avaient immédiatement introduit un recours. Source: Stephan van der Stegen, "collectifs du vrai Condroz", arrêté n° 226.467 du 19 février 2014. D'autres précisions suivront.

Capture d’écran 2014-02-28 à 19.23.08.png
C'est le deuxième projet refusé par le Conseil d'Etat à Tinlot. Le premier (Alternative Green) était prévu entre Seny Tinlot et Fraiture. Ici, un photo montage représente l'éolienne implantée derrière le Coq aux Champs dans le premier projet refusé.
Une belle victoire en tout cas pour ceux qui se sont battus pour le respect des procédures et qui ont fait valoir leur point de vue de manière démocratique.
Rappelons que ce même projet avait déjà été annulé une première fois par le Conseil d'Etat mais que le Minstre Henri après quelques modifications au dossier avait, de son côté, autorisé le permis.

Les limites de bruit remises en cause
En attendant l'analyse des 17 pages  de l'arrêté  et la réaction des parties concernées, on peut préciser que le Conseil d'Etat considère illégale la décision d'octroi du Ministre de l'Environnement parce qu'il fixe des limites de bruit différentes de celles qui sont déterminées par l'arrêté du 4/7/2002 et qu'il s'appuie sur une étude d'incidence incomplète. En conclusion la décision du Ministre octroyant un permis unique à SA EDF LUMINUS pour un parc de 7 éoliennes de 3,3 MW chacune et d'une hauteur maximale de 150m, est annulée.

Les commentaires sont fermés.