Un livre d'Yvan Joiret pour plonger dans l'histoire de Vinalmont. Présentation et exposition, ces 22 et 23 mars

Durant trois ans, Yvan Joiret (notre ami, blogueur Sudpresse de Vinalmont),  a recueilli des témoignages et des images d’archives sur son village de Vinalmont (Wanze). 130 personnes ont été interviewées sur leur vie entre les années 1939 et 1969. Un travail laborieux, qui a permis à ce Wanzois de sortir son livre : « J’ai encore rêvé… Vinalmont ».

Capture d’écran 2014-03-19 à 21.09.06.png

Tout le travail d’Yvan Joiret sera visible les 22 et 23 mars à la salle Delbrouck. «Il y aura une exposition avec toutes les photos que j’ai pu recueillir lors de mes interviews. Ce sera aussi l’occasion de présenter mon livre », explique-t-il. En outre, vous pourrez vous replonger dans le passé, grâce à des reconstitutions. « On refera une mini-école, une usine traditionnelle… Il y aura également un collecteur des voitures et de motos anciennes, des jouets, des pâtisseries que l’on dégustait durant ces années… C’est vraiment l’occasion de faire une petite excursion dans le temps et de découvrir cette époque dans notre village », continue Yvan Joiret. Cette visite est gratuite. Rendez-vous entre 11 et 17 h pour y assister. Déborah Toussaint (LM du 11 mars).

«Je préfère parler des gens que des vieilles pierres », sourit Yvan Joiret,qui tient un blog Sudpresse sur son village qu’il apprécie tant, Vinalmont. Durant trois ans, ce pensionné de 59 ans, a multiplié les interviews des personnes vivant dans son entité. Au total, plus de 130 habitants ont pu être interrogés, et environ 300 photos d’archives ont été recueillies. Un travail qui est aujourd’hui visible dans le livre qu’il vient de sortir « J’ai encore rêvé… Vinalmont ». Ce dernier raconte la vie quotidienne des habitants, entre les années 39 et 69. (Lire ci-dessous la suite de l'article de Déborah Toussaint)

«J’ai écrit ce livre suite à un appel à projets de la Fondation Roi Baudouin. Je suis un défenseur inconditionnel
de la préservation de la vie sociale dans les villages. Avant, il y avait des cafés, des magasins…
Tous les liens où les gens se rencontraient ont disparu depuis mon enfance», nous raconte-t-il.
Le bouquin est écrit en suivant un ordre chronologique, et par rapport à des thèmes, tels que l’école, le football ou encore des métiers, comme maréchal-ferrant. «C’était des personnes âgées entre 50 et 80 ans. Tous m’ont parlé de la guerre, et de la période faste qui a suivi, avec notamment Mai 68 » », ajoute le Vinalmontois. « BEAUCOUP D’ÉMOTION » De ses rencontres, Yvan Joiret se souviendra de l’émotion des personnes qu’il a interviewées. Chacune a pu, le temps d’une discussion, se replonger dans son passé.
«C’est amusant. Par exemple, chacun connaissait encore le nom de son premier instituteur. À la limite, ils ne me voyaient plus, tellement ils étaient dans leurs histoires. Interviewer toutes ces personnes m’a pris beaucoup de temps, mais au final, ce livre est vraiment une collection d’anecdotes sur la vie dans ces années là», continue-t-il.
Le livre, composé de 250 pages, sera présenté et dédicacé par l’auteur les 22 et 23 mars, à la salle Delbrouck, rue Charles Frères à Vinalmont, où se tiendra une exposition Le prix est fixé à 17 euros. Vous pourrez également vous le procurer au magasin, La Dérive, à Huy et à la bibliothèque de Wanze, à Bas-Oha (château à l’horloge). Comme il est publié en nombre restreint, il est préférable de le réserver.
DÉBORAH TOUSSAINT À NOTER Vous pouvez contacter Yvan Joiret au 085.23.35.16 ou 0476.27.55.37

Les commentaires sont fermés.