Plus populaire que le mariage, la cohabitation légale explose en Belgique

Le succès de la cohabitation légale est grandissant. De plus en plus de Belges choisissent cette option pour légaliser leur union. L’an dernier, entre le 1er janvier et le 10 juin, 32.510 couples de Belges se sont enregistrés en tant que cohabitants légaux dans leur commune, tandis que, durant la même période, 24.372 mariages ont été célébrés. C’est la première fois que la cohabitation légale est plus populaire que le mariage en Belgique. Depuis que la loi du 23 novembre 1998 est entrée en vigueur, le statut de cohabitant légal, a plus que le vent en poupe.

 

Capture d’écran 2014-03-24 à 13.29.55.pngEn 2000, on recensait 5.144 cohabitants pour 78.034 en 2012 ! Une explosion. Il faut dire que les formalités administratives sont assez simples. Cette formule permet à deux personnes de s’enregistrer auprès des services administratifs de leur commune. Il n’y a aucune condition de différence de sexe ou d’absence de lien de parenté. Par exemple, un frère et une soeur ou un couple non marié peuvent effectuer une déclaration de cohabitation légale.

TRÈS SIMPLE D’Y METTRE FIN. Un des principaux avantages se situe au niveau de la déclaration fiscale. Comme pour le mariage, une déclaration commune peut être introduite. En cas de décès, les frais de notaire relatifs à la succession sont limités tout comme dans le cas d’un couple marié. Mais les cohabitants sont également tenus à une série de devoirs comme le fait qu’un des deux cohabitants ne peut prendre seul la décision de vendre l’immeuble servant de logement. Enfin, la simplification des démarches en cas de séparation influence également le choix de ce type de statut. Une simple déclaration unilatérale permet de mettre fin à la cohabitation légale. A.D. La Meuse du 19/3

Les commentaires sont fermés.