TINLOT Un 6e projet éolien qui énerve. Tinlotois, n'oubliez pas l'enquête publique en cours jusqu'au 5 mai!

La commune de Tinlot est à nouveau la cible de promoteurs éoliens qui souhaitent en installer sept sur le territoire. C’est le 6e projet qui est présenté. Et, à chaque fois, les riverains se mobilisent pour éviter cela. Aujourd’hui, ils continuent à se battre, mais s’avouent lassés de voir de nouvelles demandes de permis arriver tous les deux ans.

Capture d’écran 2014-04-15 à 12.48.47.pngStephan Van der Stegen est le porte-parole de la Fédération des comités du Condroz qui se mobilise contre les projets éoliens dans la région. Depuis de nombreuses années, il s’oppose régulièrement à toutes les demandes de permis pour l’installation d’éoliennes sur le territoire de sa commune ou dans les entités voisines.
«Il y a actuellement une demande de permis en cours pour faire installer sept éoliennes à Tinlot. Nous avons réussi à empêcher le projet précédent, qui était de plus grande ampleur. Mais nous avons dû aller jusqu’au Conseil d’État pour cela. Notre comité est financé par des sponsors, mais ces procédures sont coûteuses », explique le Tinlotois.
eoliennes tinlotActuellement, une enquête publique est en cours pour cette nouvelle demande. Elle a commencé le 3 avril et est accessible jusqu’au 5 mai. Du coup, Stephan Van der Stegen et les autres membres du comité ont décidé de mobiliser un maximum de personnes : «Nous avons mis en ligne une pétition et nous faisons tourner l’information un maximum. Pour l’instant, nous sommes dans les plus plébiscitées. Nous avons déjà 166 signatures, et nous invitons les gens à envoyer un courrier à la commune dans le cadre de l’enquête publique ». L’argument massue des anti-éoliens du Condroz pour se défendre est de faire valoir que le Ministre ne tient pas compte de l’avis des citoyens en délivrant les permis aux entreprises.
« C’est contraire à une convention internationale signée par la Belgique qui impose aux autorités de prendre en considération l’opinion de la population pour ce type de décisions. C’est ce que nous faisons valoir devant le Conseil d’État ».
En attendant, Stephan prévoit une réunion du comité à la fin des vacances de Pâques, pour mobiliser encore une fois un maximum de citoyens afin de protéger les paysages condruziens de ce nouveau projet éolien. N.B.

CILOU LOUVIAUX
« Tous les deux ans, un nouveau projet »

eoliennes tinlotLa bourgmestre de Tinlot n’a pas caché une certaine lassitude face à cette nouvelle demande : «Nous avons un peu l’impression que nous ne sommes pas écoutés quand nous rendons un avis. Nous savons que la commune intéresse les promoteurs à cause de la proximité de la centrale de Scry, mais ça ne nous semble pas un argument valable. Ici, la nouvelle demande porte sur 7 éoliennes, c’est moins que la dernière fois. Mais une fois qu’elles sont installées, d’autres peuvent encore venir ».
L’avis du Ministre ne devrait pas tomber avant les élections, ce qui rassure un peu la bourgmestre tinlotoise. « Pour l’instant, on ne sait pas vraiment quelle va être la suite, mais nous resterons sur notre position ». N.B.(La Meuse du 12 avril)

Commentaires

  • Contre les projets éoliens

Les commentaires sont fermés.