Seny: la fin des travaux du home est prévue en novembre. Il pourra accueillir 18 nouveaux pensionnaires

Le Home de Seny (NDLR: CNRF de Fraiture) voit enfin le bout d’un projet mis en oeuvre depuis l’année 2007. Dans quelques mois, l’extension de la maison de repos sera terminée et le home pourra accueillir jusqu’à 60 pensionnaires au total. Le directeur, Benoît Jacques, s’en réjouit : "Je suis impatient d’y arriver".

Capture d’écran 2014-04-16 à 22.08.31.png

Le home de Seny (commune de Tinlot) a, à l’heure actuelle, une capacité d’accueil de 42 lits.
Dans quelques mois, l’institution pourra compter jusqu’à 60 pensionnaires, en attendant plus dans les années à venir. Benoît Jacques, le directeur de l’établissement, se réjouit de voir les travaux avancer : « Je suis à ce poste depuis 12 ans. Nous avons lancé le projet d’extension du home en 2007, avec un dossier rentré pour obtenir des subsides. Aujourd’hui, nous ne sommes plus qu’à quelques mois de la fin et j’en suis très heureux. D’autant que je trouve que la nouvelle aile est très bien conçue ».

Capture d’écran 2014-04-16 à 22.08.39.pngPour répondre à une forte demande, une extension a donc été construite. Les travaux ont pris du retard, notamment à cause des intempéries de l’année 2013. Mais ils devraient être terminés au mois de novembre prochain. «Nous avons tout prévu pour que les pensionnaires y soient le mieux possible. Tout a été conçu pour des personnes à mobilité réduite. Chaque chambre est individuelle et fait au moins 21m2. Elle comporte une salle de bain facile d’accès, avec une douche, un lavabo et des toilettes. Nous avons aussi mis l’accent sur la luminosité, avec deux grandes fenêtres dans la chambre », commente le directeur. « Il sera aussi possible de recevoir des couples, grâce à deux chambres mitoyennes qui communiquent avec une porte coulissante entre elles ».
Des pièces de vie, un nouveau restaurant, des lieux conviviaux ont aussi été prévus. «Nous avons reçu un subside pour ce projet, pour la construction. Mais nous avons aussi pu bénéficier d’un appui financier pour aménager les abords. Donc nous mettons aussi en place un nouveau parking et nous allons remettre le parc de 3 hectares en état, réhabiliter le verger pour que nos pensionnaires puissent se balader dans un bel endroit».
« A TERME, NOUS ESPÉRONS POUVOIR ACCUEILLIR 75 PENSIONNAIRES »
Dans l’avenir, le home pourrait encore accueillir plus de monde : «Nous allons d’abord aménager un étage de l’aile. Mais il y aura encore la possibilité de faire 15 chambres de plus à l’étage supérieur. Nous avons donc introduit une demande pour obtenir l’autorisation d’augmenter encore notre capacité. Pour l’instant, le dossier est en cours. L’objectif final est d’avoir 75 lits disponibles ».

Il est déjà possible de s’inscrire pour être placé en liste d’attente au home de Seny, mais les résidents ne pourront voir leur chambre réellement qu’à la fin du mois de novembre. «Nous avons déjà des demandes. Il y a un vrai besoin de lits dans la région pour les maisons de repos ». NOÉMIE BOUTEFROY ( La Meuse du 16/4)

PROJETS, LA MAISON VOISINE: UN LOCAL INTERGENERATIONNEL ?

Le home de Seny ne compte pas stopper son extension. « Depuis que nous avons été rachetés par le Centre neurologique de Fraiture, nous faisons des projets de développement. Nous avons notamment acheté la ferme Lecomte à côté du home. Nous avons détruit le vieux hangar et nous espérons pouvoir rénover la maison, afin d’en faire un lieu de vie. Mais nous n’avons pas encore arrêté de projet définitif. Ça pourrait être un local dédié à l’intergénérationnel, mais nous pourrions aussi y aménager des salles d’activités pour les pensionnaires. Chaque chose en son temps ».  N.B.

Article précédents sur ce blog

Les commentaires sont fermés.