Fraiture Sport pénalisé par l'absence d'arbitres officiels ?

Pour la deuxième fois en trois rencontres disputées, Fize B et Fraiture Sports ont été privés d’arbitre officiel pour diriger la rencontre. Une situation qui irrite les deux clubs et qui aurait peut-être influencé le résultat (3-3) du match.

capture ecran 2014-09-03 à 09.38.07.jpg

Pas d’arbitre officiel pour diriger le duel qui opposait Fize B à Fraiture Sport ce dimanche en troisième provinciale A. Il s’agit de la deuxième fois que les deux clubs sont confrontés à cette situation en seulement trois rencontres de championnat.
«C’est dommage, surtout en P3, alors que de nombreuses rencontres disposaient d’un arbitre en quatrième provinciale. Je ne comprends pas très bien le système. on nous avait déjà enlevé l’arbitre désigné lors de la première journée pour le mettre sur une autre rencontre de P3 », commente Daniel Grégoire, le coach condruzien.
Du côté de l’adversaire fizois, c’est surtout l’étonnement qui prévaut. «Je suis étonné de voir cela en troisième provinciale. Lorsque l’on regarde les statistiques, je pense même que nous avions eu plus de matches arbitrés en P4 la saison passée », déclare Yves Elias, l’entraîneur hesbignon.
Cette absence d’homme en noir a eu quelques répercussions sur le déroulement de la rencontre.
Comme le prévoit le règlement, c’est en effet l’équipe visitée, à savoir Fize B dans ce cas-ci, qui a dû trouver un arbitre pour diriger la rencontre. «Nous avons fait appel à M. Nys, un arbitre qui est attaché à notre club. Il a bien gentiment voulu venir en dépannage. Mais il ne s’agit que d’une situation de sauvetage qui soulève parfois des suspicions pour l’adversaire. Lorsqu’il prend une décision, on est en droit de se demander s’il ne supporte pas son club. Ses choix sont donc plus délicats. Pour moi, il s’agit d’une solution un peu précaire », explique Yves Elias.

capture ecran 2014-09-03 à 09.41.00.jpg
Daniel Grégoire avec le  joueur de Haneffe qui a accepté d'arbitrer la rencontre lors du 1er match de championnat. A droite, la poignée de main avec le capitaine de Fraiture, Florian Olivier, à la fin du match.

L’arbitrage de ce duel n’a d’ailleurs pas plu à Daniel Grégoire. «Lors de notre premier match, c’était un joueur de Haneffe qui menait la partie et il l’avait très bien fait (photos). Mais ici, c’était un “home-referee”. Il sifflait tout pour notre adversaire. Je pense donc qu’il a influencé la rencontre. mais on ne doit pas rejeter la faute sur lui. Nous devions tuer le match »
La phase la plus litigieuse s’est déroulée à la 58e minute de jeu. Alors que Fraiture Sports menait 1-3, M. Nys octroie un penalty à Fize. «C’est un cadeau », peste l’entraîneur condruzien. «Nous ne savons pas pourquoi il a sifflé. Nous jouions plus bas à ce moment-là et notre adversaire avait tendance à s’écrouler dans le rectangle en criant. Les deux premières fois, cela nous a fait rire. Mais à la troisième reprise, l’arbitre a décidé de siffler faute. Par contre, le deuxième penalty à quelques minutes de la fin est tout à fait valable. »
Yves Elias a une vision un peu différente sur cette phase litigieuse. «Si je suis le coach de Fraiture Sports, je pense que je dis qu’il n’y a pas penalty. mais sincèrement, je pense qu’on peut le siffler ou pas. Certains de mes joueurs disent qu’il y a faute, d’autres que c’est très léger. Je me demande surtout ce qu’aurait fait un arbitre officiel. »
Les deux entraîneurs remettent plutôt la faute sur l’Union belge, surtout que les deux équipes disposent d’au moins un arbitre officiel attaché au club. «Il y a peut-être une pénurie d’arbitres. mais je pense surtout qu’il y a un problème au niveau de la politique de valorisation des arbitres. leur rôle est peu valorisé et pourtant très ingrat, notamment suite aux insultes. Quelqu’un qui arbitre en première provinciale ne gagne pas beaucoup plus que celui qui dirige en P4. Ils devraient davantage être pris au sérieux », conclut le coach de Fize B.
CÉDRIC WILLEMS (La Meuse du 3/9/2014). Photos AL.
Commentaire de la commission provinciale des arbitres: « Personne de disponible pour cette rencontre »

capture ecran 2014-09-03 à 09.32.33.jpgLa commission provinciale des arbitres n’était pas en mesure de fournir un arbitre pour la rencontre qui opposait Fize B à Fraiture Sports. «Nous n’avions personne de disponible pour ce match », commente Luc Mélotte, le président de la commission. «Les arbitres sont classifiés et ne peuvent donc pas arbitrer n’importe
quelle division. Et pour de nombreuses raisons, dont notamment une question d’assurance,
nous ne pouvons pas demander à un arbitre qui n’a pas la classification requise d’arbitrer une rencontre de troisième provinciale. »
Luc Mélotte et la commission provinciale des arbitres tirent tout de même un bilan positif de cette nouvelle journée. «Il y avait encore des absences en P4 et dans l’une ou l’autre division. Mais cela allait déjà beaucoup
mieux par rapport à la première journée de championnat. La période de congé touche à sa fin et nous avons donc plus de personnes disponibles. »

Les commentaires sont fermés.