Soheit-Tinlot, réunion d'information publique sur le lotissement de la Douève (104 logements prévus)

Mardi 18 novembre à 19h, le promoteur du projet de lotissement à "La Douève" présentera son projet lors d'une réunion d'information publique. En voici la présentation publiée par Sonia Kozlowski dans la Meuse du 3 novembre 2014.

capture ecran 2014-11-16 à 13.37.09.jpg

104 logements à La Douève. Le projet de lotissement refait surface, quatre ans plus tard

La s.a. Lotinvest Development ressort le projet, quelque peu remanié, de la création d’un lotissement riche d’une centaine de logements dans le triangle de La Douève. Y aura-t-il encore une levée de boucliers comme en 2010 ?

Il faut se souvenir qu’en 2010, le projet de lotissement (45 lots pour100 habitations érigées en +/-20 ans) avait attisé les réactions contre lui. Vingt-cinq citoyens s’étaient manifestés lors de l’enquête publique et une pétition avait rassemblé 190 signataires ! La Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité de Tinlot avait aussi émis un avis négatif. Finalement, la Région wallonne avait rejeté ce projet. Quatre ans plus tard, le projet remanié semble mieux correspondre aux exigences des mandataires et citoyens. Signalons qu’entre-temps, la commune de Tinlot s’est dotée d’un schéma de structure. Ce dernier est un outil qui permet de contrôler l’évolution de l’urbanisation sur son territoire puisqu’il définit la politique d’aménagement du territoire sur du long terme. Le lotissement en question verrait le jour dans un triangle formé par la route du Condroz, les rues de l’église (au niveau de la salle La Tinlotoise) et Haute-Barrière. «Les trois propriétaires ayant des terres à cet endroit se sont concertés pour  qu’au final cela forme non pas trois lotissements mais un projet global qui s’intégrera au bâti local», confie Cilou Louviaux la bourgmestre.
UNE NOUVELLE VOIRIE
Le projet comporte la construction d’habitations tant sociales qu’unifamiliales, des habitats offrant plusieurs logements ou appartements, des maisons à une, deux ou quatre façades, du logement intergénérationnel, des sentiers, places et placettes, une zone d’activités publique offrant des services (crèche…), un système de lagunage etc. », commente Cilou Louviaux, la bourgmestre. Pour décharger le transit de la rue de l’église (déjà saturée), une voirie intérieure limitée à 50km/h sera aménagée. Les travaux pourraient démarrer en 2016. Avec ces habitations supplémentaires, le village de Soheit-Tinlot gagnerait en taux de population, ce qui accroîtrait davantage son statut de « principal noyau d’habitat » de l’entité tinlotoise où sont déjà centralisés divers services à la population avec l’administration communale, l’antenne de police, le CPAS, La Poste, une pharmacie et le tenue d’un petit marché. SONIA KOZLOWSKI

 

la douève,lotissement tinlot,lotissement soheit-tinlot
Source Vlan, le Messager du Condroz

 

Commentaires

  • Ne pouvant m'y aller personnellement , j'espère que beaucoup de tinlotois s'y rendront pour affirmer leur désapprobation!

    Ici, c'est la campagne, pas la ville!

    Le projet sera sans doute soutenu par la commune qui y voit une opportunité de renflouer les caisses! La commune est en faillite- à l'image du pays tout entier- mais ce n'est pas une raison pour accepter n'importe quoi. A nous, les citoyens amoureux de la campagne et de sa tranquillité, de lever le bouclier pour dire NON, NON et NON!!! NON à l'urbanisation de nos campagnes, NON aux cités dortoirs, NON à la dégradation de notre qualité de vie!!!

  • On devrait construire les villes à la campagne car l'air y est plus pur!

    Citation de Alphonse Allais, quoique la paternité soit contestée

Les commentaires sont fermés.