Des orchidées liégeoises de Phytesia (Scry), pour une boisson du Moyen-Orient

Les biotechnologies liégeoises vont-elles contribuer à la sauvegarde d'une boisson traditionnelle du Moyen-Orient ? La société PHYTESIA y travaille activement. Elle est installée à TINLOT. Elle cultive l'orchidée, l'un des ingrédients de ce breuvage.

capture ecran 2015-01-14 à 21.16.51.jpg

Le salep, c'est son nom, est un mélange de lait chaud et de poudre de bulbe d'orchidée. C'est une boisson hivernale: elle aide à lutter contre le rhume. Les Turcs et les Syriens en raffolent. Le problème, c'est que la plante qui entre dans sa composition est une espèce menacée, et protégée. Les produits actuellement dans le commerce, là-bas, ne contiennent plus d'extraits végétaux, mais des succédanés, des arômes artificiels, ou alors, des fleurs en provenance d'une cueillette illégale....
La société PHYTESIA (Scry) a donc été contactée: elle est issue de la recherche universitaire, et elle a mis au point des techniques de production d'orchidées dans des fioles en verre. Ses débouchés sont l'horticulture et l'industrie cosmétique. Mais l'une ou l'autre variétés pourrait convenir à l'élaboration du salep. Des essais ont commencé, dans les installations d'une entreprise ottomane. En cas de succès, une filière du salep authentique pourrait se développer. La société PHYTESIA reste prudence, et n'attend pas les premiers résultats concrets avant le second semestre. Michel Gretry (voir l'article sur le site de la rtbf.be)

Les commentaires sont fermés.