Tinlot, (Seny, Scry) à nouveau des vols !

Seny, l’électricien Pierre Dedave veut retrouver sa remorque

capture ecran 2015-01-30 à 14.16.20.jpgDans la nuit de mercredi à jeudi, l’électricien tinlotois Pierre Dedave a perdu sa remorque.
« Je l’avais garée devant chez moi, elle était bien sécurisée. Elle était attachée à un fer, fixé dans le béton, avec un gros antivol. Mais ils ont tout coupé et tout arraché. Et ils sont partis avec ». Une situation qui pose pas mal de souci à l’indépendant : «J’en ai besoin pour travailler évidemment. Il m’arrive souvent d’avoir du matériel à transporter. C’est vraiment embêtant ».

capture ecran 2015-01-30 à 14.13.51.jpg
(Photos facebook) Voir la page facebook de l'électricien. Cliquez ici

Du coup, Pierre Dedave a décidé de tout tenter pour retrouver son bien : « J’ai passé une annonce sur Facebook, avec plusieurs photos de ma remorque. Elle est floquée avec mon nom et mon numéro. Je pense qu’ils auront du mal à les retirer. J’espère que les gens vont partager et que si quelqu’un voit ma remorque, il préviendra la police ».

capture ecran 2015-01-30 à 14.08.40.jpgEn attendant, Pierre Dedave tente de voir les choses du bon côté: « Je me suis dit qu’au pire, ça me ferait une petite pub sur Internet et que les gens sur les sites de Tinlot sauraient qui je suis. C’est toujours ça de pris ».
Les vols de remorques se multiplient dans notre région ces derniers temps : « Je l’avais entendu dire, mais je pensais que j’étais assez protégé, avec deux antivols. Visiblement, ce n’était pas assez. C’était une belle remorque, double essieu et elle valait assez chère. Du coup, ils ont tout mis en oeuvre pour me la prendre ». N.B (La Meuse du 30 janvier 2015)

Scry, tentative d'effraction dans une maison d'habitation

IMG_8039.JPG

Scry : photo d'archive

Mercredi, en pleine journée, on a tenté de s'introduire dans une maison rue de Dinant, mais les voleurs auraient été mis en fuite sans rien pouvoir emporter. La police du Condroz est descendue sur place. Après quelques semaines de "tranquillité", la vigilance est à nouveau de rigueur.

Les commentaires sont fermés.