Pailhe se mobilise pour sauver l’église du village et y organiser des évènements culturels

La mobilisation est forte dans le petit village condruzien de Pailhe (Clavier). Les habitants ne veulent pas voir disparaître leur église qui se dégrade au fil des années. Ils ont dès lors décidé de se regrouper en créant l’ASBL Les amis de l’église de Pailhe.

capture ecran 2015-03-13 à 09.35.12.jpg

«Nous essayons du moins de la mettre en place. Il nous manque en effet toujours un papier de la commune qui nous accorde un bail emphytéotique », explique Bernard d’Oultremont, l’un des riverains. Cette association entend tout d’abord rénover l’édifice religieux. Inoccupé depuis huit années, l’eau s’y infiltre et crée de gros dégâts. «Nous voulons tout faire pour sauver cette merveille. Mais il y a urgence. La toiture doit absolument être refaite tout comme les corniches. Notre premier objectif est donc de réunir 6.000 euros afin de pouvoir acheter une bâche et de la poser sur la charpente. Nous devrons également rénover une partie de la façade qui commence à s’écrouler et l’intérieur où des morceaux de plâtra se décrochent. » Afin de récolter ces fonds, des événements culturels sont organisés.

Les autorités communales sont actuellement occupées à rédiger le bail emphytéotique tant attendu par les habitants du village. «Nous nous faisons assister par un notaire afin que le bail respecte bien les intérêts de chacun. Il devra ensuite passer devant le conseil communal », précise Philippe Dubois. «L’évêché a donné son accord pour une désaffectation de l’endroit. Le conseil de fabrique souhaite simplement que la petite chapelle reste affectée au culte pour les petits offices réguliers », conclut Philippe Dubois. 
Extrait de l'article de C.W. (La Meuse du 13 mars)

Les commentaires sont fermés.