Chasse: 4.368 cerfs ont été tués cet hiver dans nos forêts. C'est moins que prévu

capture ecran 2015-03-20 à 09.26.36.jpgLa saison de la chasse au cerf est clôturée et, cette année encore, même si le chiffre global est impressionnant, on est en dessous du minimum qui était imposé aux conseils cynégétiques qui gèrent les chasses en Wallonie.
Avec 10.000 cerfs dans ses forêts et une moyenne de 40 à 45 têtes par 1.000 hectares dans les zones occupées par le majestueux cervidé, la Wallonie compte trop de cerfs. Du coup, le Département Nature et Forêt impose aux chasseurs d’abattre un peu plus de têtes que la reproduction naturelle attendue. Mais, cette année encore, dans sept zones de chasse sur dix, les bêtes abattues et trouvées mortes auront été moins nombreuses que le minimum imposé.
C’est au niveau des faons et des biches que le quota n’a pas été atteint puisqu’en « boisés », on a dépassé le plan de tir fixé.
Ce quota n’existe en réalité que pour les cerfs, afin d’éviter une population qui augmente sans cesse, qui devient impossible à gérer et où le risque de maladie augmente. Les cervidés étaient 5.000 en 1975, puis leur population s’est élargie jusqu’à 13.000 têtes en 2010. On n’impose rien pour le sanglier ou le chevreuil ; ce dernier produit naturellement moins de bébés quand sa population augmente. (Extrait de l'article de M.R.dans La Meuse du 20/03/2015).

Les commentaires sont fermés.