C'est dans la région de Huy que le taux de suicide est le plus élevé de Wallonie

En moyenne, près de 32 personnes sur 100.000 mettent fin à leurs jours dans l’arrondissement de Huy. Ce chiffre est le plus élevé de Wallonie. Waremme arrive en cinquième position, avec près de
27 suicides.

D’après une nouvelle étude de l’Institut scientifique de Santé publique, 773 personnes mettent fin à leurs jours, chaque année, en Wallonie. Un chiffre qui interpelle énormément, quand on sait qu’il est 22 % plus élevé qu’en Flandre, 28 % qu’en France ou 163% qu’aux Pays-Bas. Chez nous, ce constat prend d’autant plus d’ampleur puisque l’arrondissement de Huy présente le taux de suicide le plus important de Wallonie !

capture ecran 2015-04-15 à 11.06.34.jpg

Avec 31,76 suicides pour 100.000 habitants, notre région arrive au sommet du classement, devant Dinant (30,69) et Marche-en-Famenne (28,66). L’arrondissement de Waremme, quant à lui, arrive juste un peu plus loin, en cinquième position, avec 26,7 suicides, contre 25,53 pour Liège, placée en septième place. «Il s’agit d’une moyenne observée pour la période 2006-2010 », précise Claire Huysegoms, porte-parole de Solidaris, qui a révélé cette enquête. «Nous disposons déjà des chiffres pour 2010-2013 mais il est nécessaire d’attendre qu’ils soient certifiés, notamment car certains dossiers sont liés à la Justice», précise-t-elle.
En attendant, les arrondissements de Huy et de Waremme font partie du «top 5» des régions au taux de suicide le plus important. Comment expliquer une telle observation ? «Ces différences entre les localités peuvent avoir des causes multifactorielles.
Mettre fin à ses jours est quelque chose de très personnel. Chaque suicide doit être analysé au cas par cas. Il est impossible de donner des explications claires à ces chiffres», explique la porte parole.
Extrait de l'article de E.D. dans la Meuse du 15 avril.

Les commentaires sont fermés.