Huy-Hamoir, les pompiers sont inquiets

Le 1er juillet, les pompiers de Huy et de Hamoir ne formeront plus qu’une seule zone de secours, à savoir la zone de secours, HEMECO pour Hesbaye-Meuse-Condroz, et couvriront quinze communes.
Mercredi soir, un conseil zonal extraordinaire s’est tenu en présence des 15 bourgmestres concernés et d’une centaine de pompiers. Inquiets à propos de leur avenir, ils avaient déployé des banderoles dans la caserne.
"À quelques jours de la mise en place de la réforme, nous avons toujours énormément d’incertitudes, affirme

Christophe Plompteux, délégué CGSP à propos du temps de travail notamment." Selon la nouvelle législation, les pompiers ne pourront pas travailler plus de 60 heures par semaine; "En période de vacances, cela risque de poser problème. Si les collègues de garde à la caserne doivent faire face à une intervention à des nids de guêpes et qu’un incendie ou un nouvel accident survient, on ne pourra pas y aller. La sécurité des citoyens est en jeu !".

capture ecran 2015-06-26 à 10.28.56.jpg
Autre sujet qui inquiète les pompiers : le paiement des heures supplémentaires : "Actuellement, toute heure supplémentaire entamée est due, mais à l’avenir, ce ne sera plus le cas. Se lever pendant la nuit et être payé
pour dix minutes seulement parce que l’intervention est courte, c’est un manque de respect…" Le délégué CGSP ajoute : "Les propositions qui nous ont été faites, à savoir rentrer en caserne pour terminer l’heure entamée, ne nous satisfont pas." Reste aussi les heures supplémentaires accumulées par les hommes sous l’ancien régime et qui ne pourront être totalement reprises par la nouvelle zone. "C’est à la Ville de Huy de trouver une solution, affirme Christophe Plompteux. Le bourgmestre nous a promis une solution pour la fin de l’année au plus tard, j’espère qu’il tiendra sa promesse." A.BT

Le commandant Bouquette se veut rassurant tout comme le bourgmestre de Huy. Des solutions seront trouvées. A lire dans la Meuse du 26 juin

Les commentaires sont fermés.