Fraiture, l'origine du monument

capture ecran 2015-06-29 à 18.27.31.jpg

La commémoration patriotique  suit traditionnellement la messe de la fête du village de Fraiture. Au nom des associations patriotiques, Christiane Auwers a rappelé aux villageois l'histoire de ce monument érigé au carrefour de la rue Gommeray et de la rue des Tombes. Une initiative bien appréciée, surtout par les jeunes présents à cette cérémonie.
Voici le texte résumé  de la création du monument :

capture ecran 2015-06-29 à 18.27.45.jpg

"En mai 1940, la Commune de Fraiture déplora la perte d’un de ses fils tombé au champ d’honneur ainsi que de nombreux soldats emprisonnés en Allemagne. Quelques-uns eurent la chance de rentrer au foyer et formèrent un comité qu’ils appelèrent  "Les amis démobilisés de Fraiture". La section a été créée clandestinement sous l’occupation en août 1940.
Ce comité eut pour devoir de rendre hommage aux frères d’armes disparus ou décédés des suites de la guerre et de venir en aide à leurs amis retenus dans les camps de prisonniers. Ils récoltèrent des fonds et envoyèrent plus de 200 colis à nos captifs d’Outre-Rhin.
En 1945, la guerre terminée et les prisonniers rentrés, un comité définitif fut créé avec les combattants de 14-18, qui porta ensuite le nom de Fédération Nationale des Combattants de Fraiture.
Ce comité décida d’ériger un monument à Fraiture, pour commémorer les disparus de 14-18 et  40-45 et pour que nous n’oubliions jamais les atrocités de ces guerres. L’inauguration officielle se déroula le 10 juin 1949.
Depuis lors, nous venons nous recueillir devant ce monument et j’espère que nous pourrons compter sur la jeunesse pour continuer à le commémorer dans le respect et la fraternité pendant de nombreuses années. Nous ne devons jamais oublier le sacrifice et les souffrances de nos parents et grands-parents lors de ses deux guerres mondiales".

 

capture ecran 2015-06-29 à 18.26.42.jpg

Joël Prevot, au nom des habitants du village, prend ensuite la parole pour remercier chacun pour sa présence, notamment les enfants qui portent fidèlement le drapeau national aux côtés des aînés, représentants des associations patriotiques et ceux qui déposeront la gerbe de fleurs au pied du monument. Il rappelle également l'importance de ce devoir de mémoire, à l'occasion de la fête de ce we qui rassemble petits et grands.

Les commentaires sont fermés.