Tinlot: un atelier maquillage années 50 par Ana von Rossa

Ce dimanche se tenait l’atelier relooking d’Audrey Pironti, dit « Ana von Rossa ». Voilà trois ans qu’elle organise cette activité à raison de deux fois par an. Danseuse de formation d’origine française, elle habite depuis plusieurs mois à Tinlot. «Je me suis installée en mai car je compte développer le vintage à Huy-Waremme », dit-elle.

capture ecran 2015-10-04 à 13.48.04.jpg

À regarder l’intérieur de sa maison, sa passion saute aux yeux. De vieux panneaux publicitaires dotés de pin-up jonchent les murs, à côté de décorations catholiques kitsch. En fond, un disque d’Elvis Presley avec quelques vêtements typés années 50.
Huit filles ont fait le déplacement pour cet atelier. Parmi elles, seule Virginie Antoine provient de la région, plus précisément de Villersle- Bouillet. «Je suis attirée par le monde vintage », dit-elle. « J’ai vu une personne parler de cet événement sur Facebook, et je me suis inscrite».
L’ambiance est conviviale. Fonds de teint, eye-liners et autres produits de beauté jonchent la table. Assises autour de celle-ci, les filles se maquillent simultanément sous la direction d’Audrey. «Le fond de teint doit être assez clair et être appliqué vers l’extérieur du visage. Il faut ensuite rajouter du blush rosé pour donner de l’énergie, et faire un trait d’eye-liner. Enfin, il faut ajouter une petite mouche sur le visage, sans oublier le rouge à lèvres ».
capture ecran 2015-10-04 à 13.48.11.jpgAudrey envisage de donner des cours de boogie en région hutoise. «Je suis à la recherche d’une salle qui pourrait accueillir entre 200 et 250 personnes », explique-t-elle. «On pourrait également imaginer des cours pour débutants dans une plus petite salle ». Elle organise également des soirées dédiées au vintage, dont la prochaine se déroulera à Namur le 23 octobre. «J’aimerais beaucoup réaliser des soirées similaires à Huy, pourquoi pas au Centre culturel ? ». Présente au festival Los Amas cet été, à Mont Falise, elle estime qu’il y a un public pour ce courant vintage à Huy-Waremme.
Son compagnon, Benoît Sepulchre, l’aide à chercher des Dj et autres talents musicaux pour animer ses soirées. Le prochain atelier d’Ana von Rossa se déroulera en novembre et sera consacré aux techniques d’effeuillage. Pour plus d’informations, vous pouvez la contacter via Facebook. JÉRÔME GUISSE, la Meuse du 3 octobbre.

 

 

Les commentaires sont fermés.