Les postes de médecine de garde en danger

DEUX PROJETS PRÉVOYAIENT LA CRÉATION DE POSTES À BRAIVES ET TINLOT

capture ecran 2015-10-25 à 20.46.36.jpgEcolo dénonce le gel du budget INAMI consacré à l’ouverture de postes de garde en médecine générale. Une décision de Maggie De Block qui, d’après les Verts, risque d’empêcher la concrétisation de plusieurs projets. Ces postes de garde en médecine générale visent notamment à désengorger les urgences et à assurer des gardes dans certaines zones.
Dans l’arrondissement Huy-Waremme, plusieurs postes de garde en médecine générale sont en préparation ou en réorganisation. Quatre zones sont en discussion afin de développer le service en province de Liège, avec la création de quatre nouveaux postes à Braives, Fléron, Seraing et Tinlot, ainsi que la suppression du poste de Wanze qui s’intégrerait alors dans une autre structure.

capture ecran 2015-10-25 à 20.46.13.jpgMAINTIEN DU POSTE DE HUY
Le premier concerné chez nous est le poste médical de garde de la Hesbaye Liégeoise (PMGHL) qui tend au rassemblement des cercles de médecins de Wanze, Villers-le- Bouillet, Verlaine, Braives, Burdinne, Héron, Hannut et Lincent au sein d’une asbl faîtière. Cette zone couvre 57.552 personnes et compte environ 53 médecins généralistes. Le dossier INAMI est en cours d’élaboration et prévoit une ouverture au 1er semestre 2016.
Huy garderait son poste mais avec pour projet de le compléter par la création de deux postes médicaux de garde à Seraing et Tinlot. Cette organisation faîtière couvre les communes de Huy, Amay, Engis, Flémalle, Seraing, Neupré, Nandrin, Saint-Georges, Tinlot, Anthisnes, Ouffet, Clavier, Modave et Marchin. Les cercles de médecins entament la discussion pour une zone de 165.000 habitants et une ouverture prévue fin 2016. J.M. La Meuse du 23 octobre.

Les commentaires sont fermés.