Modave alimente 20% de Bruxelles en eau potable

capture ecran 2015-11-13 à 08.12.05.jpgLe plus grand captage de Belgique situé en bord de Hoyoux, au pied du château Modave et son eau sont très importants pour les... Bruxellois. C’est en effet au pied du château, à quelques mètres du Hoyoux, que se trouve le plus important captage de Belgique qui alimente près de 20% de la capitale en eau potable.

Modave est bien connue pour son château édifié au Moyen Age. Mais au pied de l’éperon rocheux, sous une colline qui longe le Hoyoux se cache un autre trésor. La Compagnie intercommunale des eaux de l’agglomération bruxelloise, actuellement dénommée Vivaqua, y a érigé au début du 20e siècle une zone de captage afin d’alimenter la population de la capitale belge en eau potable. Une mission toujours accomplie à l’heure actuelle. «  Avec une production de 65.000 mètres cubes par jour, il s’agit d’ailleurs du plus important site de captage en Belgique. Cela nous permet d’alimenter 20% des Bruxellois en eau potable naturelle. Nous n’utilisons en effet aucun filtre et n’apportons aucun traitement  », explique Christiane Franck, directeur général de Vivaqua.

capture ecran 2015-11-13 à 08.12.18.jpg

L’accord Vivaqua - Natagora renouvelé CHÂTEAU DE MODAVE
Ce jeudi, au prestigieux Château de Modave, Vivaqua, l‘ancienne CIBE (Compagnie Intercommunale Bruxelloise des Eaux) et Natagora (une Asbl spécialisée dans la protection environnementale) ont annoncé officiellement le renouvellement de leur partenariat pour une durée de 25 ans.
Depuis 1995, le château, grâce cette collaboration s’inscrit dans une politique de défense environnementale exceptionnelle. En effet, son parc de plus de 450 hectares, accueillant en son sein une zone de captage des eaux, est considéré comme une réserve naturelle avec un haut potentiel biologique. Les deux collaborateurs favorisent le boisement, limitent l’activité humaine et la pollution diffuse, protègent la pelouse calcaire où se développe une végétation méditerranéenne, et assurent le maintien de la biodiversité ainsi que la pérennité de certaines espèces telles que la Barbastelle (petite chauve-souris aux allures de gargouille).
Cet accord est donc un événement pour toute la région puisqu’il favorise non seulement la qualité des eaux captées mais également la protection d’une riche biodiversité et le développement du tourisme vert. ROMANE CLAES

capture ecran 2015-11-13 à 08.42.25.jpgEN CHIFFRES
5  > Le captage de l’eau naturellement potable s’effectue dans des galeries dont la longueur totale avoisine les cinq kilomètres sur le site de Petit Modave.
87 > Une fois sortie de la zone de captage, l’eau fait un voyage de 87 kilomètres afin de rejoindre Bruxelles et dès lors d’être distribuée aux habitants de la capitale.
450> Une zone de protection de 450 hectares est la propriété de Vivaqua autour des captages afin d’éviter toute pollution.
Parmi eux, on retrouve le château de Modave et 374 hectares de réserve naturelle où des espèces uniques se développent.

Au château, 10.000 visiteurs japonais par an

capture ecran 2015-11-13 à 08.50.10.jpgDepuis 2013, le domaine du château de Modave, surplombant le Hoyoux, est reconnu comme patrimoine exceptionnel de la Région wallonne. En effet, son architecture, son cadre et sa réserve naturelle, ne font que renforcer cette image prestigieuse auprès du grand public.
Mais les Belges ne sont pas les seuls à s’intéresser aux lieux. En effet, il s’est avéré que sur 35.000 visiteurs par an, 10.000 d’entre eux seraient originaires du Japon.
Si l’on peut qualifier cette visite de touristique, pour les couples les plus aisés, il en est tout autrement :  elle serait l’occasion de célébrer une seconde fois ses noces par un prêtre catholique dans la chapelle du Château. (Extraits de l'article de C.W dans la Meuse du 13/11)

Voir également le reportage de RTC Télé Liège sur le même sujet

 

Les commentaires sont fermés.