Un retour aux sources en terres condrusiennes pour le fraiturois Laurent Fadanni, à l'occasion des rendez-vous du livre

Une salle remplie mardi soir, à l'Espace Intergénérationnel de Soheit-Tinlot, pour le dernier rendez-vous du livre de l'année 2015 proposé par le Comité Culturel de Tinlot. Ce rendez-vous s'adressait à un enfant du pays, expatrié au Canada, le fraiturois Laurent Fadanni.

capture ecran 2015-12-30 à 21.22.38.jpg
Parmi la cinquantaine de participants, beaucoup d'amis et de connaissances pour une soirée qui a impressionné l'auteur et qui constituait pour lui un véritable retour à ses racines. Des racines fondamentales qui constituent le fil rouge de sa démarche d'écrivain, de poète, de philosophe ou d'être humain tout simplement.

Parti en Colombie-Britannique voici une dizaine d'années, Laurent Fadanni, qui fête ses 40 ans début janvier, est installé à cent kilomètres de Vancouver avec son épouse Mélissa, rencontrée dans cette région, et leur fils Luca âgé de 16 mois.
Il y enseigne le français, la poésie et la philo mais son projet est avant tout le travail de la vigne. 3.000 pieds déjà plantés dont il annonce la première commercialisation dans deux ans.
Un parcours atypique mais passionnant jalonné de plusieurs recueils de poésies dont le 5ème, "Viticulture des gouffres", était justement présenté à Tinlot ce 28 décembre.
Le travail de la vigne, dont le terroir et les racines constituent l'essence même de la personnalité du vin, va permettre la comparaison avec  la (ré)découverte de ce qu'il y a de plus humain au fond de chacun. 
"Dans un monde envahi par les technologies galopantes, se retrouver soi-même est essentiel, il faut affronter ses propres gouffres, sa solitude et chacun doit trouver son chemin à la recherche de son humanité, que ce soit par le sport, la musique, l'art ou d'autres démarches. L'essentiel est invisible pour les yeux (St Exupéry), et plus les racines sont bonnes, meilleur sera le vin".

capture ecran 2015-12-30 à 21.40.33.jpgOn comprend donc un peu  mieux l'intérêt de ce retour au pays pour l'auteur. Retrouver une communauté villageoise intergénérationnelle, une vie rurale, un lien social. "Ce qui saute aux yeux ici, c'est l'esprit de village, les gens ont une histoire et leurs histoires créent un tissu social très fort. La place de la culture est importante, les coutumes et les traditions font chaud au cœur. J'ai pu retrouver par exemple l'ambiance des marchés de Noël cette année. Au Québec, le pays est très jeune, c'est la modernité. En dehors des villes c'est un peu le vide. Par contre, le retour à la nature et l'esprit entrepreneurial sont très encouragés. Se plaindre est mal vu. La vie est devant et elle est à construire."

"Mardi soir, ce qui m'a impressionné, c'est de voir autant de personnes se retrouver pour le plaisir de la lecture, de la poésie, cela correspond vraiment à une attente. On ne prend plus le temps de lire et la poésie risque de devenir encore plus hermétique. Il était donc important de pouvoir un peu décoder et de faciliter l'accès à mes textes parfois longs et complexes. Pouvoir lire certains passages, montrer des images, raconter le contexte, permet d'accompagner le lecteur. Et bien sûr, les nombreux contacts qui ont suivi ont permis d'approfondir tout cela, j'en profite pour remercier tous les participants à cette belle organisation".

Rendez-vous pour la suite en 2017, avec une dégustation du vin canadien !
Et merci à Laurent pour cette interview du mercredi 30 décembre. AL

Bibliographie
  • C'est pas ce soir qu'on mangera les étoiles, Memory Press, 1999
  • Du pop-corn pour les anges, Memory Press, 2003
  • Anatomie de l'échec, éd. L'Interligne, Ottawa, 2007
  • Cartographie du vertige, éd. L'Interligne, Ottawa, 2009
  • Le Chant du Peyote et autres poèmes du voyage/ The Song of Peyote and other poems of travel, éd. Maelstrom, Bruxelles
  • Viticulture des gouffres, éd. L’Interligne, Ottawa, 2013,
 

Prix obtenus

  • Lauréat du Prix Polak de l’Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique pour Cartographie du vertige, 2010
  • Lauréat (second prix) du concours « Flammes Vives de la Poésie 2012 »
  • Lauréat du concours de nouvelles « Métamorphoses » de l’Agence Québec Wallonie Bruxelles pour la Jeunesse, 2000

Source: association des écrivains belges de langue française

Les commentaires sont fermés.