Dentistes : la Wallonie est très mal lotie

Sept mois après le cadastre des médecins, le SPF Santé publique a publié un aperçu précis de l’activité des dentistes en Belgique. Première constatation: la Wallonie est moins bien lotie que les deux autres régions.

capture ecran 2016-01-04 à 16.39.15.jpg

Près de 10.000 dentistes, plus de la moitié en Flandre. Les dentistes en droit de prester étaient au nombre de 9.602 dans le cadastre des professionnels de la santé établi au 31 décembre 2012, les dernières statistiques disponibles. La répartition est la suivante : 5.071 sont domiciliés en Flandre (52,8 %), 2.588 en Wallonie (26,9 %) et 1.072 à Bruxelles (11,2 %). Les 871 autres professionnels n’ont pas de domicile en Belgique (9,1 %).
Plus rares en Wallonie qu’à Bruxelles et en Flandre. Par tranche de 100.000 habitants, la Wallonie compte 65 dentistes, soit 18 de moins que la région bruxelloise et 7 de moins qu’en Flandre. Précision utile, ces statistiques se basent sur le lieu des résidences des médecins… qui n’est pas forcément le même que celui de leur pratique. Un dentiste qui habite Wavre, mais travaille dans un cabinet dentaire à Namur sera donc répertorié en Brabant wallon alors qu’il n’y a jamais extrait la moindre dent. Cette précision ne change pas fondamentalement la donne (voir tableau ci-contre) à Namur, dans le Hainaut et en province de Luxembourg, particulièrement mal loties en spécialistes dentaires.
Trois dentistes sur quatre sont actifs. 74,6 % de ces praticiens en droit de prester en Belgique y sont actifs. 73,1 % sont actifs dans le cadre de l’assurance maladie invalidité. Parmi ces derniers, 62,9 % sont conventionnés.
DIDIER SWYSEN (Article complet dans La Meuse du 31 décembre)

capture ecran 2016-01-04 à 16.38.48.jpg

Les commentaires sont fermés.