La fin de la liaison Tihange-Tinlot, une priorité pour les travaux à Huy-Waremme

11 projets à Huy-Waremme reçoivent 39 millions !
Parmi les priorités du ministre, la fin de la liaison Tihange-Strée-Tinlot.

> Ampsin-Neuville : première phase de l’élargissement de l’écluse, 20 millions d’euros.
C’est le plus gros chantier de l’arrondissement. Les deux écluses actuelles vont être transformées pour permettre le passage simultané de davantage de (gros) bateaux.

capture ecran 2016-01-22 à 11.41.40.jpg

> Tinlot-Modave : la liaison Tihange-Tinlot, 7.500.000 euros.
«Ce qui permettra en principe de terminer la liaison, même si je reste prudent quant aux montants. Cette liaison est essentielle pour l’économie de toute la région et aussi pour Huy qui sera désormais contournée.», commente Christophe Collignon, député-bourgmestre de Huy.

> Huy : aménagement du rondpoint Baudouin, 730.000 euros. «Les plans ne sont pas encore établis, ils devront prendre en compte les piétons, le RAVeL et l‘accès à la rue du Pont », précise Eric Dosogne, échevin des travaux de Huy.

> Waremme : deux giratoires sur la chaussée Romaine, 1.450.000 euros. Deux nouveaux ronds-points vont être construits sur la chaussée Romaine pour un montant de 1,45 million d’euros. Un à hauteur du Garden Abeels, l’autre au niveau du garage Peugeot. Une sécurisation de ces carrefours qui réjouit le bourgmestre Jacques Chabot.
Un troisième giratoire sera également aménagé au carrefour Saint-Eloi mais c’est le promoteur du futur quartier St-Eloi qui s’en charge et non la Région wallonne, ni McDonald’s.

> Nandrin - Neupré : sécurisation et réhabilitation du revêtement de la route du Condroz, 2,5 millions d’euros. « Cette zone couvre Pêcherie, Monastère, 4 Bras. La sécurisation veut tout dire et rien dire, je ne sais pas exactement ce que la Région compte faire mais vu le gros montant dégagé, c’est un bon signe pour la création du rondpoint du Monastère », pointe Michel Lemmens, le bourgmestre.

> Villers, Wanze et Braives : sécurisation du carrefour du Roua, 500.000 euros. « Cette route est particulièrement accidentogène et gênante pour les riverains à cause du passage des camions.

Quant au calendrier, il n’est pas établi. «Toutes les procédures seront en tout cas engagées et les travaux entamés d’ici 2019 », promet Audrey Jacquiez, porte-parole du ministre Maxime Prevot.
Extrait de l'article d'A. GOVAERS & CH. CAUBERGH dans la Meuse du 21/1.

Commentaires

  • Et quid des 2 ronds-points prévus sur la N66 à Tinlot ? Les plans existent mais ...

Les commentaires sont fermés.