Boucles Claviéroises 2016, résultats et commentaires

Boucles Claviéroises 13 & 14 février 2016, les classements
Photos et vidéo (1)
Photos et vidéo (2)
article précédent sur ce blog

Dernières nouvelles:
Finalement, la seule victime des multiples sorties de route sera le pilote Thierry Gilain (voir l'article précédent) toujours hospitalisé ce lundi au CHU et qui souffre d'une vertèbre brisée. Nous lui souhaitons, bien sûr, un prompt rétablissement.

DSC_0893.jpg

Thierry Gilain, à gauche, et son copilote Didier Jacob, qui s'en sort lui, avec de grosses courbatures.
Photo lors du contrôle de samedi au garage Graindorge à Clavier.

capture ecran 2016-02-15 à 18.25.04.jpg
Le contrôle des voitures samedi après-midi avant l'épreuve. 93 véhicules ont été déclarés en ordre de marche pour le départ dimanche matin à 8h.

DSC_0885.jpgStéphane Horenbach, Directeur de course adjoint (photo) ne cachait pas sa satisfaction: "Le parcours et l'organisation nous ont valu de beaucoup d'appréciations positives. Le parcours d'abord, avec cette année, le retour partiel à un ancien tracé des Boucles de l'Ourthe d'Ocquier vers Sommeleuze et le retour à Clavier par Vervoz. Un circuit vraiment très apprécié par les pilotes.
A noter aussi l'effort pour vraiment éviter le maximum de zones d'habitations et les problèmes avec les riverains. Pas de problème d'ailleurs de ce côté, grâce à une bonne information. A l'exception de quelques piquets couchés, rien à signaler.
Quant à l'organisation, c'est la 36e de l'équipe du Club "Les Volants" dont les 4e Boucles Claviéroises. L'expérience est là. Le problème le plus inquiétant est le manque de bénévoles et de bras pour porter une telle organisation. C'est pratiquement un noyau de seulement 5 personnes qui doit assurer l'ensemble de la manifestation.
Il faut souligner dans l'organisation l'amélioration du site de Clavier station qui permet un travail sur un site unique très appréciable.
Côté course, 93 voitures au départ, ce n'est pas mal pour le premier rallye de la saison en province de Liège, mais le déchet est énorme avec une quarantaine d'équipages à l'arrivée (on se croirait au Condroz!).
Mais les conditions climatiques sont imprévisibles et à quelques heures près, on roulait sur la neige et la glace comme ce lundi matin.
Le suspens a été maintenu jusqu'au bout avec la sortie de route dans la dernière spéciale du deuxième concurrent, Laurent Cravillon classé à ce moment à 35 secondes seulement  du vainqueur.
En conclusion, nous reprenons dès maintenant les contacts pour la 5e édition et rendez-vous en 2017!"

capture ecran 2016-02-15 à 18.17.39.jpg

capture ecran 2016-02-15 à 18.30.22.jpg

capture ecran 2016-02-15 à 18.22.21.jpgLa voiture du vainqueur en D4, Michaël Albert, et Kevin Ponthir 1e en D2.

 

Les commentaires sont fermés.