Ocquier: une bagarre éclate entre 50 personnes lors d'une fête de la bière à la Maison des Jeunes

Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 2h50, une importante bagarre a eu lieu dans l’entité de Clavier, à la fête de la bière organisée par la Maison des Jeunes d’Ocquier. Selon le Parquet de Liège, une cinquantaine des personnes a pris part à cette altercation.

Selon Amandine Van Hecke, la présidente de la Maison des Jeunes, le comité ne s’attendait pas à ce qu’il y ait un nombre si important de visiteurs à leur fête de la bière. «  Nous pensions à environ 50 personnes mais il y en a bien eu près de 200  », dit-elle. «  Raison pour laquelle nous n’avions pas prévu de service de sécurité, tant nous ne nous attendions pas à une telle affluence !  »

capture ecran 2016-02-29 à 17.55.15.jpg

À dix minutes environ de la fermeture du chapiteau, une bande de 10-15 personnes, venues apparemment «  pour frapper  » a déclenché une bagarre. «  Ils ont jeté des bouteilles contre les murs pour que cela retombe sur les gens, des verres en l’air aussi… À un moment, ils sont allés chercher des barres dans leurs voitures pour s’en servir comme armes et ont jeté des tables sur des personnes présentes. »
Une soirée qui a donc totalement tourné au cauchemar pour les organisateurs. «  Nous avons appelé la police au moins trente fois ! On ne savait plus rien contrôler. On a essayé de les canaliser, de mette les gens en sécurité... J’ai même appelé une ambulance au cas où il y avait des personnes blessées. Finalement, il n’y a eu que de légères égratignures  », poursuit la présidente.
Au bout de 45 minutes de bagarre, à l’arrivée des policiers, quatre jeunes ont été désignés par des personnes présentes comme étant les éléments déclencheurs de cette affaire et comme en étant les responsables. Ils sont alors montés à bord d’un véhicule et ont pris la fuite en fonçant vers l’un des policiers !
Une course-poursuite s’est alors enclenchée entre les forces de l’ordre et les quatre suspects. Ceux-ci ont finalement été interpellés, une dizaine de kilomètres plus loin. Le conducteur, un jeune homme prénommé Antoine, âgé de 21 ans et originaire de Jalhay, a été privé de liberté, tandis que les trois autres protagonistes ont été relâchés. (La Meuse en ligne)

Commentaires

  • Purée il y a moyen de s lamuser sans la bibine

Les commentaires sont fermés.