Tinlot: les travaux reprennent au home de Seny après la faillite de l’entreprise Moureau et un an de stand-by!

Le chantier du home de Seny avance enfin. Après un an d’attente dû à la faillite de l’entreprise ansoise chargée des travaux, les ouvriers sont de retour pour finaliser l’extension de la maison de repos. Le directeur croise les doigts pour que tout soit terminé avant juillet.

Depuis mai 2015, l’agrandissement du home de Seny était au point mort. Le bâtiment est construit, mais à l’intérieur, tout reste à faire. A l’origine, le chantier avait démarré en 2012 et devait être terminé en 2013... La raison de ce retard? La mise en liquidation de la société ansoise chargée des travaux, Etablissements Moureau et fils.

capture ecran 2016-04-15 à 11.51.55.jpg


«Le dossier étant subsidié, nous avons suivi la procédure et les recommandations de la Région. Le Centre neurologique et de réadaptation fonctionnelle de Fraiture, dont dépend le home de Seny, a repris le rôle de l’entreprise générale. En tant que maître d’oeuvre, il a réengagé des sociétés pour terminer les travaux. Ce sont souvent d’anciens sous-traitants qui ont déjà travaillé sur le chantier», explique Benoît Jacques, directeur du home de Seny (photo). Pour ce faire, aucun marché public n’a été relancé. «Ce n’était pas nécessaire.»

capture ecran 2016-04-15 à 11.54.47.jpgLes travaux ont ainsi repris ce lundi. Que reste-t-il exactement à faire au sein des bâtiments en état de gros-oeuvre? «Tous les corps de métier sont mobilisés pour le chauffage, les sanitaires, la climatisation, l’électricité, les peintures... ainsi que l’aménagement des abords», cite-t-il. Une reprise en main qui engendrera des coûts supplémentaires. «Nous avons payé ce qui a été réalisé. Il reste les finitions mais aussi les réparations car en un an d’inactivité, le bâtiment s’est un peu dégradé.»
Quand il sera fin prêt, le home de Seny passera de 42 à 60 lits. «Dans un deuxième temps, nous espérons obtenir l’agrément pour 15 lits supplémentaires, donc une capacité totale de 75 lits», indique le directeur. Autre futur chantier, indépendant de l’extension actuelle: la transformation en résidence-services (7 unités) d’un autre bâtiment.
Les nouvelles chambres du home de Seny mesureront 21 m2 et les résidents disposeront d’une salle de bain privative avec douche,WC et lavabo. Ils auront également accès au parc de 3 hectares qui fera l’objet d’un aménagement avec notamment des sentiers de promenade. «nous espérons que les travaux en cours seront achevés avant les congés du bâtiment, en juillet», glisse Benoît Jacques. «Par prudence, nous n’avons pas encore prévenu les personnes intéressées avant d’avoir une date précise.»
ANNICK GOVAERS (La Meuse du 15 avril)

Les commentaires sont fermés.