Agriculture, le point sans l'arrondissement de Huy-Waremme et à Tinlot

L’arrondissement Huy-Waremme compte 1.075 exploitations agricoles. Le Service Public Fédéral en charge de l’économie a publié les chiffres du secteur agricole pour l’année 2015.Le plus grand nombre d’exploitations se trouve à Hannut avec 115 agriculteurs. Par rapport à cetteannée 2010, l’arrondissement enregistre une réduction du nombre d’exploitations: 1.163,contre 1.075 cinq années plus tard, soit 88 de moins.
Clavier arrive en deuxième place avec 71 agriculteurs (contre 84 en 2010). Si cette baisse du nombre d’exploitations agricole se poursuit, le Condroz semble le plus touché et André Hosay, agriculteur à Tinlot, ne s’en étonne pas.
Déjà en 2014,il constate ce phénomène avec des mots forts: «Quand j’entends des agriculteurs parler de suicide, je nes uis pas étonné car on ne vit plus,on survit dans ce métier. Quel jeune voudrait investir dans une ferme et travailler à perte?» Pourtant, Huy-Waremme demeure un des arrondissements les plus agraires de Wallonie. Au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Au niveau des superficies agricoles par commune, on retrouve de nouveau Hannut et Clavier parmi les plus importantes avec respectivement plus de 676.000ares et 463.000 ares. La seule autre commune qui «consacre» au moins 300.000 ares à une activité agricole est Braives et ses 46 exploitations. Le détail des cultures apparaît également parmi les statistiques. Dans l’arrondissement, un tiers des terres sert aux céréales, principalement du froment et un peu d’orge, et un cinquième aux cultures dites industrielles comme la betterave ou la chicorée. Au regard de la superficie, le froment domine devant les betteraves, les pommes de terre et les légumes cultivés en plein air.Un autre cinquième des terres agricoles de Huy-Waremme de-meure simplement couvert d’herbe, et c’est le cas à Ferrières et Clavier.Dans le cas claviérois, on ne s’en étonne pas au regard au regard du nombre de bovins qui pâturent sur le territoire de la commune du Condroz, car le SPF économie propose également le détail des activités agricoles par commune. Il y après de 77.000 bovins et 45.000 porcs dans l’arrondissement  mais surtout 852.719 volailles.-JULIEN MARIQUE LA Meuse du 25 avril.

capture ecran 2016-05-01 à 11.14.15.jpg

Près de 12.000 bovins, rien qu’à Clavier

L’arrondissement compte plus de 77.000 bovins, dont près de 12.000 rien qu’à Clavier. Dans ce domaine, cette commune du Condroz siège à la 16e place wallonne et occupe la 43e place en Belgique par rapport au nombre de bovins qu’elle compte. Toutes les communes de Huy-Waremme voient des bovins sur leurs terres, surtout dans le Condroz puisqu’il y en a plus de 6.000 à Ouffet. Sur les 76.985 veaux, génisses et vaches de la région, on en destine moins de 500 âgés de moins d’un an à l’abattage, un très faible pourcentage donc. La majorité des bovins présents sur notre territoire correspond à la description suivante: une vache de 2 ans ou +,destinée soit à la production de produits laitiers ou à l’allaitement.

BEAUCOUP DE PORCS À FAIMES
Avec un peu moins de 45.000 individus en 2015, le nombre de porcins s’avère bien moins important que celui des bovins. 1/5edes porcs de l’arrondissement réside à Faimes et il s’agit là de porcelets d’un poids inférieur à 20 kilos. En outre, plus de 1.800 porcs faimois pèsent plus de 50 kilos et servent à la reproduction. On trouve également une part non négligeable de porcins à Clavier destinés à l’engraissement.
Enfin, si 7 communes (Amay, Anthisnes, Berloz, Modave, Nandrin,Verlaine et Wasseiges) n’ont pas de porcs sur leur territoire en 2015, 4 en comptent un nombre très faible: les trois seuls porcs wanzois servent à l’engraissement, tandis que ceux de Crisnée, Remi-court et Fexhe-le-Haut-Clocher sont des porcs reproducteurs.J.M.

Les commentaires sont fermés.