La ferme de Limet primée pour sa qualité de volaille

Fastré.jpgNous vous avions déjà parlé de la Ferme de Limet à Modave pour ses oeufs et ses volailles (voir l'article précédent). Le 7 juin dernier, Baudouin Fastré, agriculteur et propriétaire de la Ferme, s’est vu remettre,  un Coq de Cristal pour la qualité de sa volaille.
Un trophée fièrement gagné, gage de qualité. «J’avais déjà remporté deux Coqs en 1995 et 1997. Depuis, j’avais un peu laissé de côté les concours et puis, je m’y suis remis. J’avais envie de me mesurer aux autres et de voir où j’en étais », confie Baudouin Fastré. Parmi les 6 candidats de la catégorie « volaille » représentée lors du concours, le blanc de poulet du Modavien est donc sorti du lot. «Nous avons jugé totalement à l’aveugle. C’est-à-dire que nous ne connaissions pas la provenance des produits que nous goûtions afin de ne pas altérer notre jugement par un sentiment subjectif », explique Thibaut Laffut, membre du jury du Coq de Cristal et gérant du restaurant le Cap des trois provinces à Ocquier.
Remporter un Coq de Cristal n’est pas une mince affaire puisque des critères stricts sont à respecter. «Nous devions noter selon l’aspect, l’odeur, le goût et donner une côte générale. Le blanc de poulet de Baudouin était tendre, moelleux. Soit, une volaille bien dodue et juteuse », décrit Thibaut Laffut.
Une place bien méritée, qui ne s’est pas gagnée tout à fait par hasard selon le chef cuisinier. «C’est drôle, j’utilise déjà ses produits pour mes recettes. Il y a vraiment une très bonne qualité et de bons producteurs locaux. Baudouin a mérité sa place d’autant plus que les points étaient très serrés, cette année, il y avait beaucoup de produits d’excellence, le choix n’était pas facile. »
« PAS D’INTERMÉDIAIRE »
Tel un acteur remportant l’Oscar, Baudouin Fastré a ainsi vu son travail récompensé après 30 ans de travail. «Je suis encore l’un des seuls à travailler sans intermédiaire, en consommation directe avec un élevage en plein air
tout en diversifiant et garantissant un contrôle de la filière », commente-t-il. Ses volailles sont alimentées avec un mélange de graines de lin sans OGM. Un respect des traditions ainsi qu’un savoir-faire qui aujourd’hui confirment la qualité des produits du producteur modavien. Envie de goûter ? Vous pouvez en acheter à la ferme, route de Limet 9.- C.L. (La Meuse du 16 juin)

Les commentaires sont fermés.