Cyclisme. Enduro. Martin Maes touche le sommet mondial

En complément de l'article d'hier de M.P., voici également l'article de la Meuse du 7/10 relatant l'exploit de Martin Maes.
A 19 ans à peine, Martin Maes s'est imposé pour la 1refois en Coupe du Monde d'Enduro.

Et de Une ! Martin Maesa remporté sa toute première victoire en Enduro World Series le week-end dernier en Ligurie (Italie). Prochain objectif : gagner le Championnat du Monde.

capture ecran 2016-10-07 à 18.04.34 - copie.jpgDepuis de longs mois, il l'approchait, la titillait, sans jamais la toucher. Pour se consoler, il s'imposait sur des épreuves de moindre envergure, sur le plan continental ou national. Mais sur les pentes de Finale Ligure, au sud de Savone, Martin Maes a décroché sa toute première victoire en Enduro World Series, la Coupe du Monde d'Enduro.
«Un week-end riche en émotions,car mes parents et mes grands-parents avaient fait le déplacement», sourit le Neupréen, 19 ans et déjà au sommet d'une discipline très exigeante. Installé confortablement en tête après les premières spéciales du samedi, le pilote condruzien a pu gérer la deuxième journée pour s'adjuger la manche finale de l'EWS, après avoir souvent butté aux places d'honneur.
«En début de saison, j'avais terminé deux fois deuxième et l'an passé aussi, je n'étais pas passé loin. Mais tant qu'on ne gagne pas la première, c'est compliqué. Je suis heureux car cela va me lancer en confiance pour la saison prochaine», se réjouit cet habitué aux victoires dans les catégories de jeune, qui profite du début de sa période de repos pour encourager ses amis vététistes au Roc d'Azur.
Ce succès constitue, en soi, une belle réussite mais il incarne et démontre surtout la progression linéaire accomplie par l'ancien élève de l'IPES de Seraing.

Dixième au classement final en 2014 puis sixième en 2015, le rejeton de Patrick Maes a cette année pris la quatrième place de la Coupe du Monde, disputée en 7 manches, malgré une fracture du poignet en juin et une longue indisponibilité. «J'ai fait un réel pas en avant», confirme-t-il.
«Sans ces soucis, je pouvais prétendre au podium final, peut-être même la 2eplace. Je sens qu'à force de me mesurer à des concurrents plus âgés, je ne cesse de m'améliorer. Je parviens àr ester régulier sur le plan international. Encourageant pour la suite.» Son futur devra désormais passer,presque inévitablement, par un premier titre de Champion du Monde. «L'objectif principal», reconnaît-il.
«Beaucoup de paramètres entrent en compte. J'ai gagné, je dois continuer à bosser et peut-être un jour arriver à cette consécration mondiale.» D'autant que son avenir est assuré pour deux ans encore avec GT,son partenaire matériel qui lui permet de vivre d'une passion peu médiatisée et peu soutenue (doux euphémisme) par les instances sportives traditionnelles.  MAXIME SEGERS

Commentaires

  • Signalons aussi que Martin a été Champion du Monde Junior en 2013 à l'age de 16 ans!

  • Martin, 19 ans et le grand-père: Pépé Gustave (1ière génération), 83 ans... qui, pour la petite histoire, fut champion à 4 ans à peine de sa catégorie: descente en tricycle de la rue R. Baivy à Jemeppe !!

    Plus sérieusement, félicitations à ce tout jeune champion dont les exploits mondiaux forcent l'admiration !

Les commentaires sont fermés.