Exploit. Une Anthisnoise de 35 ans, Marie-Laure Lux, remporte l’Ironman de Floride

Elle finit première, toutes catégories confondues.
Ingénieure civile, Mary-Laure Lux a participé samedi à l’Ironman, un triathlonlongue distance en Floride. Non seulement elle a terminé première de sa catégorie mais aussi de toutes les catégories féminines confondues. Cet exploit permet à l’Anthinoise de se sélectionner pour les mondiaux de 2017.

capture ecran 2016-11-12 à 11.03.31 - copie.jpgQuel exploit pour Mary-Laure Lux, ingénieure civile qui n’a qu’une véritable passion: le triathlon. Une passion qui fait d’elle aujourd’hui la grande gagnante de l’Ironman de Floride, toutes catégories féminines confondues.
Elle a parcouru 3,8 km de natation dans le Golf du Mexique en 1 heure 13, 180 km à vélo en 5heures 13 et 42,195 km en course à pied en 3 heures 20. Soit, au total 9 heures 47 d’effort sous le soleil de Floride. «Je suis passionnée! J’ai toujours adoré la course à pied, j’en fais depuis des années.
Mais depuis que j’ai rencontré mon mari, c’est autre chose. Il m’a transmis le virus», déclare la trentenaire. Son mari, passionné de triathlon a finalement troqué sa carrière de médecin et plus particulièrement de physiothérapeute pour devenir coach sportif.

«Il a commencé avec moi, et il y a tellement pris goût qu’il en entraîne également d’autres maintenant.» Et de l’entraînement il en faut pour atteindre ce niveau! Surtout lorsqu’on n’est pas professionnel. «Avec mon métier je ne sais pas toujours m’entraîner comme je le voudrais. Je pratique 2 heures de sport tous les jours de la semaine avec mon mari.» Les week-ends, eux, sont entièrement, dédiés au sport. «On se lève tôt, on se couche tôt, et entre les deux on fait du sport: la course, le vélo et la natation. On a un mode de vie très sain.
Au début on croit qu’on n’y arrivera pas mais à force de s’entraîner on a envie de se surpasser.
Encore sous le coup de l’émotion, le couple a décidé de prendre quelques congés et de savourer pleinement cette victoire sous le soleil de Floride.
Voir l'article complet de CYNTHIA CHAROT (La Meuse du 9 novembre)

Commentaires

  • Magnifique et chapeau. Un modèle à suivre même si ce n'est pas avec la même intensité. Encore mes félicitations

  • Un énorme bravo pour cet exploit. On a difficile de n'imaginer les heures d'entraînement pour arriver à ce niveau. Dommage que nos médias télévisés n'en parle pas du tout . Et vive le sport

  • Super, combien s'imagine la vie d'ascète que vous devez gérer,felicitations encore. É1000

Les commentaires sont fermés.