Ouffet. D'importants dégâts après l'incendie à la collégiale Saint-Médard

Voici quelques précisions sur l'incendie de vendredi à l'église d'Ouffet (Article de C.L. dans la Meuse de samedi )Voir également l'article précédent sur ce blog.

C’est un drame pour la commune d’Ouffet. La collégiale Saint-Médard a été ravagée par les flammes ce vendredi matin. Et si le bâtiment ainsi que la toiture sont stables, l’intérieur est, quant à lui tapissé par la suie. Les boiseries sont détruites.

WP_20170113_10_42_20_Pro.jpg

Les dégâts sont importants (Photos Mariette Henry)

WP_20170113_10_42_28_Pro.jpgL’origine de l’incendie est accidentelle, un chauffage est en cause. «C’est un drame», nous confie René Lambay, 3e échevin en charge notamment des Fabriques d’Églises. C’est avec une certaine tristesse qu’il nous explique comment il a pris connaissance du terrible incendie qui a ravagé la collégiale Saint-Médard d’Ouffet ce vendredi matin.
«Vers 8 heures, un ouvrier communal s’est rendu sur les lieux afin de voir si le chauffage fonctionnait car il y avait une messe prévue dimanche.» Très vite, les pompiers de la zone de secours Hemeco sont intervenus sur les lieux. Vers 10heures, l’incendie était maîtrisé et la situation rétablie. Il semblerait que le feu ait eu le temps de couver pendant un certain temps puisque l’horloge du chauffage s’est arrêtée à 5heures ce vendredi matin. «Le feu s’est propagé par la soufflerie.
L’incendie a pris aussi dans le jubé. Heureusement le clocher n’a rien et la toiture et le bâtiment sont stables mais les dégâts restent importants. L’intérieur de l’église est plein de suie. Tout l’intérieur est à refaire.» En effet, toute la boiserie est partie en cendres. On ne connaît pas encore pour l’instant l’étendue des dégâts.
«L’estimation est difficile.» Mais une chose est certaine, la messe de ce dimanche ne sera pas assurée. «Celle-ci se fera à l’église du village de Warzée.» La bourgmestre de la commune, Caroline Cassart, précise qu’aucune victime n’est à déplorer.
«Un rendez-vous a été pris avec l’assurance afin de procéder aux estimations. En attendant, des scellés ont été posés pour éviter tout risque. Une affiche sur la porte d’entrée de la collégiale informera les paroissiens.», conclut la bourgmestre.-C.L.(La Meuse du 14 janvier)

Les commentaires sont fermés.