Tinlot. Son chien a mordu la factrice: elle risque une amende de 200€

Brigitte (prénom d’emprunt) est sans doute le genre de personne qu’un juge ne croise que très rarement devant son audience du tribunal correctionnel. Cette mère de famille de 54 ans, veuve depuis plusieurs années, s’est retrouvée prévenue de coups et blessures pour une histoire digne des bandes dessinées.

capture ecran 2017-02-18 à 17.13.16.jpgLe 19 janvier 2016, son chien (un berger malinois) a mordu, au niveau de la cheville, la...factrice ! Cette dernière, équipée de bottes, n’a heureusement pas eu de blessures de cette petite attaque mais ses responsables ont tenu à ce qu’une plainte soit déposée. N’ayant pas répondu aux convocations qui lui ont été envoyées, Brigitte s’est ainsi retrouvée au tribunal.
Elle a expliqué à l’adresse du juge que la dame était entrée dans sa propriété privée afin de livrer le courrier, alors que la boîte-aux-lettres est accessible depuis la voie publique. Elle a d’ailleurs été déplacée, suite à la présence du chien. «La propriété est délimitée par un circuit électrique auquel est raccordé le collier de mon chien. Il ne va donc jamais au-delà de cette limite. Je l’avais installé il y a environ dix ans de cela quand mon précédent chien avait pris la mauvaise habitude de sortir de notre terrain et d’aller se balader dans le village», explique-t-elle, affirmant que son malinois est loin d’être agressif et qu’il lui obéit bien. «J’étais là, il est revenu vers moi dès que je l’ai appelé», précise-t-elle. «Je vous assure que je ne garderais jamais un chien méchant chez moi avec les enfants.»
«NÉGLIGENCE LATENTE»
Pour le magistrat, cette histoire est l’exemple classique d’une «négligence latente d’un propriétaire de chien qui pense que son toutou est le plus gentil du monde». Estimant que ce fait ne doit pas être pris à la légère, il ne s’oppose pas à une peine d’amende de 200 euros et un sursis total. Brigitte, qui a comparu sans avocat, a réclamé son acquittement, voire une suspension du prononcé. Le jugement tombera le 15mars prochain.
E.D. (La Meuse du 16 février)

Les commentaires sont fermés.