La commercialisation d'espèces animales mieux encadrées au 1er juin

 

 

 

Les acquisitions impulsives d'animaux se soldent trop souvent par un abandon. Accueillir un animal doit être un acte mûrement réfléchi, notamment au regard des contraintes et coûts que cela peut représenter.

capture ecran 2017-05-26 à 16.34.23.jpgUne nouvelle réglementation entrera en vigueur à partir du 1er juin 2017. Dès cette date, la publicité de la commercialisation de toute espèce animale ne pourra plus se faire que dans une revue spécialisée ou sur un site internet spécialisé.
L'interdiction s'applique à tous les autres supports : journaux, toutes-boîtes, magazines, sites internet généralistes, réseaux sociaux, valves dans les lieux publics,….
Quelles sont les obligations actuelles ? Existe-t-il des exceptions ? Qu'entend-on par revue ou site spécialisé ? Comment ceux-ci peuvent-ils demander la reconnaissance exigée ?
Vous trouverez la réponse à toute ces questions sur le site officiel : http://diantonio.wallonie.be

En 2015, près de 26.700 animaux ont été recueillis dans les refuges wallons (24.300 en 2014). Un chiffre qui interpelle. En cadrant plus strictement la publicité visant les espèces animales, les acquisitions devraient se faire de façon plus responsable et devraient permettent de tirer ces statistiques à la baisse.  (Source et photo sudinfo)

Les commentaires sont fermés.