Mobilité. La tirette : une règle à appliquer pour plus de fluidité, mais pas n'importe où. Quelques rappels importants

image002.pngle Service public de Wallonie lance ce 1er juin une campagne pour rappeler le principe et les avantages de la règle de la « tirette ». Au-delà d'un affichage le long des autoroutes et des principales routes wallonnes, des nouveaux panneaux de signalisation seront également placés aux endroits où cela s'avère particulièrement nécessaire de rappeler ce principe.

Déjà appliquée avec succès chez certains de nos voisins européens, la tirette est inscrite dans le Code de la route belge depuis 2014. Or, de nombreux usagers ne connaissent que trop peu ou pas du tout ce mécanisme. De plus, il arrive que son application par certains provoque de la frustration auprès des usagers qui n’en connaissent pas l’existence.

image003.pngLe principe de la tirette oblige les automobilistes à s’intercaler tour à tour dans la bande de circulation restante à la hauteur d’un rétrécissement définitif ou provisoire. L’objectif poursuivi est de fluidifier le trafic en utilisant un maximum de la capacité de la route.

Par ailleurs, le Code de la route prévoit que la tirette soit d’application sans l'obligation d'un panneau pour le rappeler.

image005.pngCependant, une cinquantaine de nouveaux panneaux vont être installés par le SPW sur le réseau régional en les limitant à divers endroits stratégiques, tout en évitant d’accentuer la surabondance de panneaux de signalisation. Ces localisations seront définies en fonction des lieux où le trafic est important (sur autoroute lors du passage de 3 à 2 bandes de circulation), où les remontées de files génèrent des embouteillages récurrents (entre deux ronds-points par exemple) ou encore avant le début d’un chantier. Ces endroits sont variables en fonction des circonstances, principalement au droit des chantiers. 

Pour rappel, l’accès à une autoroute ou à un rond-point n’est pas concerné par le principe de la tirette.

Pour Maxime PREVOT, l'application correcte du mécanisme de la tirette est essentielle afin de permettre de désengorger par endroit le trafic, ce qui favorisera la conduite des usagers et par conséquent leur confort, leur mobilité et leur sécurité.
Source: communiqué de presse du Ministre des travaux publics et de la mobilité.

Commentaires

  • Et dire qu' il y en a qui n'ont rien compris ! Elles ou Ils se mettent à cheval sur les deux bandes pour empêcher la tirette de fonctionner et ainsi entraver la fluidité du trafic.

Les commentaires sont fermés.