Ramioul. Le 100.000e visiteur au Préhistomuseum

capture ecran 2017-07-09 à 17.31.57.jpgOn a le sourire au Préhistomuseum de Ramioul et son directeur, Fernand Collin, envisage l’avenir avec optimisme. «Le cap des 100.000 visiteurs va être atteint dans le courant de juillet. C’est supérieur à ce que nous avions prévu.

Et les perspectives sont bonnes: de plus en plus de familles fréquentent le musée. J’ai eu récemment des contacts avec un tour opérateur qui travaille avec des touristes chinois. Ce mercredi, nous avions dans le musée un groupe de visiteurs israéliens qui avaient gagné un concours et qui ont choisi de venir au Préhistomuseum.»
Qui sont actuellement les visiteurs du Préhistomuseum?
Fernand Collin: «Trois visiteurs sur quatre viennent de l’ensemble de la Wallonie, 12% viennent de Bruxelles, 9% sont originaires de Flandre, et nous avons 4% de visiteurs étrangers. Avec, et c’est notable, davantage de visiteurs français que de Hollandais. Et une majorité de ces visiteurs passent entre trois et quatre heures sur le site lors de leur visite.»

DES STAGES COMPLETS.
Ce mercredi, lors du vernissage de la nouvelle expo, «Album Nature», on pouvait se rendre compte que le Préhistomuseum fait actuellement le plein de visiteurs. «Le beau temps y est évidemment pour quelque chose, se réjouit le directeur. Mais, de toute manière, tous les stages que nous organisons cet été sont déjà complets.»
Il faut dire que ce musée cultive décidément l’originalité, avec la possibilité qu’il offre aux visiteurs de se mettre dans la peau d’hommes préhistoriques, de jouer avec du silex, de tirer au propulseur ou à l’arc préhistorique sur des animaux des périodes glaciaire et tempérée, et même de déguster de la cuisine à l’ancienne. «Chez nous, explique Fernand Collin, les visiteurs paient à la sortie, en fonction du nombre d’heures qu’ils ont passé au Préhistomuseum.»

546380409_B979726245Z.1_20160916183237_000_GPM7KFJQB.1-0.png.jpg

Site prehistomuseum

EN PRATIQUE
Une formule qui, visiblement, plaît aux nombreux visiteurs. Les tarifs vont de 5 € pour une heure à 22 € pour huit heures pour un visiteur individuel, et de 5 € à 19 € pour des groupes de quatre personnes et plus. Pour rappel, le Préhistomuseum, qui est installé à Flémalle, au 128 de la rue de la Grotte, est accessible tous les jours de 10 à 18 heures, et de 10 à 17 heures durant la période de l’heure d’hiver.
Charles Ledent. La Meuse du 8 juillet

Les commentaires sont fermés.