Bon à savoir. Nos pompiers, pas gratuit tout le temps...

Soyez prudents, leur mission première est le secours à la population: ne les appelez pas pour rien!

Saviez-vous que les interventions de nos pompiers sont gratuites, dans quatre contextes bien précis, mais peuvent aussi vous être facturées, sur la base d’un forfait, ou de frais divers. Les kilomètres sont pris en compte,tout comme le personnel et le matériel usité lors de l’intervention. Explications.

Au départ, c’est un arrêté royal qui détermine les missions des services de secours qui peuvent être facturées ou celles qui sont gratuites. Plusieurs interventions sont en effet effectuées gratuitement par nos zones de secours. On peut les répertorier en quatre catégories.

Il y a, tout d’abord, le secours technique aux personnes, à condition qu’il s’agisse d’un appel d’urgence en vue de protéger ou de sauver quel-qu’un.
Viennent aussi les incendies. «Attention», précise le major Duvivier, commandant de la zone Hesbaye, «qu’un feu de déchets, par exemple, peut être considéré comme pollution atmosphérique. L’intervention devient, dès lors, payante car il n’y a pas, dans ce cas, de mise en danger d’autrui.» En clair, si vous mettez le feu à un tas de pneus dans votre jardin et qu’il y a déplacement de pompiers, n’imaginez pas que cela ne vous coûtera rien! C’est illégal et cela vous sera facturé…
La gratuité est aussi d’application pour une fausse alerte bien intentionnée (voir ci-dessous).
Enfin, toute intervention intégrée dans des événements reconnus comme ‘calamités et catastrophes’ par le gouvernement (tempête, inondation, etc.) sont aussi gratuites.

pompiers prix,hemeco,coût pompiers

Les autres services (travaux techniques, lutte contre la pollution et substances dangereuses, missions préventives…) sont facturées sur la base d’un forfait.
Des frais administratifs (30€ en moyenne) sont comptés d’office, ajoutés à des frais liés aux prestations du personnel (coût par 1/4h selon les grades et unités) et du matériel utilisé.
Sur ce dernier point, à titre d’exemples, pour la zone Hemeco (Hesbaye, Meuse Condroz), l’utilisation d’un véhicule type autopompe ou camion-citerne sera facturée 30€/1/4h, contre 7,5€/jour pour une pompe vide caveou, à l’unité, 4,5€ pour une bouteille à air.

75€
C’est le prix forfaitaire pour la zone de secours Hemeco (73,31€ pour Hesbaye) pour une intervention d’enlèvement/destruction de nid de guêpes.
125€
Il s’agit du prix, à l’unité, d’une bâche pour la zone Hemeco. Cela sera facturé au bénéficiaire si son utilisation ne rentre pas dans un contexte de gratuité.
80€
A titre d’exemple, le montant de base demandé (Hemeco) pour un contrôle de prévention incendie dans une habitation (hors frais administratifs).

Sachez néanmoins qu’il est possible de faire fonctionner certaines assurances dans la prise en charge de ces frais. Pensez-y! E.B. LA Meuse du 4 août.

Détruire les nids, seulement si le danger est avéré

Lire la suite ci-dessous

Et comment cela fonctionne-t-il pour les missions d’enlèvement/destruction de nid(s)?

pompiers prix,hemeco,coût pompiersLà, c’est un forfait qui est facturé au bénéficiaire: soit 75€ pour la zone Hemeco et 73,31€ pour Hesbaye. Un prix qui peut, peut-être, vous sembler élevé. Là encore, le commandant Duvivier, de la zone de Hesbaye, précise: «C’est que nous ne pouvons pas être concurrentiels. Il existe des sociétés privées ou des apiculteurs qui peuvent intervenir, avant de directement faire appel aux pompiers.»

Notez toutefois que les pompiers se doivent de respecter le bien-être animal. Autrement dit, si un nid d’abeilles, de bourdons ou de frelons (reconnus comme espèces protégées) s’installe dans votre jardin et qu’il ne s’inscrit pas dans une mise en danger avérée de la population, il ne sera pas détruit.
«On est tenu de protéger la nature.  Parfois, le citoyen ne comprend pas pourquoi on est appelé et, qu’au final, on n’intervient pas. Et pourtant, des frais de kilométrages seront facturés pour notre déplacement. Il est donc important d’identifier de quelle espèce il s’agit et sa dangerosité immédiate car on ne peut pas faire ce que l’on veut», précise le major Duvivier.
Côté nature, la zone de secours de Hesbaye a également mis en place une ‘Animal RescueTeam’, soit un service dédié au sauvetage des animaux. Là, le kilométrage, les membres du personnel intervenant, le matériel engagé dans l’intervention et les véhicules utilisés sont facturés à l’heure ou part fraction d’heure sont au propriétaire de l’animal. Dans un cas comme dans l’autre, sachez que le paiement d’une redevance doit intervenir dans les 30 jours. Un premier rappel peut être envoyé, sans frais, par pli simple, disposant au bénéficiaire d’un nouveau délai de 15 jours.-E.D.

Défauts techniques
Attention aux fausses alertes à répétition!

Un déplacement de pompiers, dans le cadre d’une fausse alerte, pour peu qu’elle découle d’une bonne intention, ne sera pas facturé. Néanmoins, si une alerte est déclenchée dans le cadre d’un problème technique cette fois (que ce soit dans un bâtiment occupé ou non), seule la 1èreintervention sera gratuite.
C’est-à-dire que si l’alerte se répète au même endroit, dans un délai restreint, la suivante sera alors payante pour le propriétaire des lieux, sur la base d’un forfait avoisinant les 175€. «Et le forfait est, en réalité, bien moindre que le déplacement engendré des équipes.» Et il en va de même pour tout travail de bâchage, d’étançonnage suite à un effondrement ou un éboulement ou dans le cadre de pollutions (à la personne qui a causé le dommage), d’inondations (redevance due au propriétaire de l’installation, qui rencontre une rupture de conduite par exemple). Enfin, n’oubliez pas que nos pompiers peuvent intervenir préventivement sur les bâtiments. Leurs prestations en matière de contrôle de prévention de l’incendie sont toutefois facturées également.- E.D.

Les commentaires sont fermés.