Nouveau. Les policiers pourront exercer un second métier

capture ecran 2018-08-07 à 12.45.35.jpgUne nouvelle disposition légale qui entrera bientôt en vigueur va permettre aux auxiliaires et aux fonctionnaires de police de cumuler leur fonction avec un autre job ou une activité de bénévole.
Jusqu’ici, le cumul de professions n’était accessible qu’aux membres du cadre logistique et administratif. « Un policier ne pouvait par exemple pas siéger comme administrateur dans une société, même s’il s’agissait d’une entreprise familiale », illustre Vincent Gilles, président national du SLFP-Police, le syndicat à l’origine de la revendication. «Mais le contexte a changé ». Certains parvenaient à décrocher une dérogation.
Un manque de clarté et d’homogénéité qui créait «beaucoup de diversité interne entre les différentes zones et également au sein de la police intégrée », dit-on au cabinet du ministre de l’Intérieur.
Le cumul de fonctions est autorisé « sauf exception ». La loi conserve quelques incompatibilités comme le métier de policier-ambulancier, policier-moniteur d’auto-école ou policier-garde champêtre. Les métiers liés à la sécurité privée sont exclus de ce cumul en vertu de la loi Tobback.
L.S. La Meuse du 7 août

Les commentaires sont fermés.