Histoire locale. Saint-Nicolas, Père Fouettard et ... Hanscroufe à Liège

capture ecran 2018-12-07 à 10.20.16.jpg

Voici un complément intéressant apporté par Marcel P. à l'article sur St-Nicolas paru le 6 décembre: "Afin de rester régional, à Liège, on ne connait pas le Père Fouettard, on connaissait Hanscroufe et on en avait plutôt peur, bien qu'il soit l'aide de Saint Nicolas pour distribuer des friandises aux enfants sages (c'est-à-dire à tous les enfants rencontrés). Rappelons aussi que Hanscroufe provient de l'allemand Hans = Jean et et du wallon croufe qui veut dire bosse; donc finalement Jean à la bosse. Donc en résumé, gardons pour la région liégeoise le magnifique nom de Hanscroufe, plutôt que le Père Fouettard, qui a une connotation un peu sévère."
Un commentaire dont vous trouverez différents développement selon les régions Sur Wikipédia:
Père fouettard désigne le compagnon de Saint-Nicolas, il en existe de deux types :

https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8re_Fouettard_(Hans_Trapp)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Nicolas_(f%C3%AAte)

Tant que nous sommes dans les références, on peut déjà trouver Hanscroufe dans le dictionnaire Liégeois de Jean HAUST, dont la 1ère parution date de 1929, au mot Hanscroufe et dans son dictionnaire Français-Liégeois, paru en 1ère édition après son décès en 1946, au mot Nicolas. Jean HAUST était une sommité en dialectologie wallonne. Il était professeur à l'Université de Liège et membre de l'Académie de Langue et de Littérature Française. Jean HAUST nous a laissé un triptyque dont le 1er ouvrage est le Dictionnaire des Rimes ou Vocabulaire Liègeois-Français publié en 1927. Ces trois ouvrages sont véritablement une somme du wallon liégeois qu'il est bon de consulter de temps en temps pour se rappeler la signification d'un mot en wallon. Les deux 1ers ouvrages cités ci-avant sont agrémentés de figures explicatives très intéressantes d'Édouard REMOUCHAMPS qui nous montrent bien souvent des outils ou ustensiles perdus de vue actuellement. Vraiment ce sont des bouquins fort intéressants. Merci à Mrs Jean HAUST et Édouard REMOUCHAMPS pour tout ce travail.
Mise à jour du 10/12: commentaire de Marcel Ponthier (Facebook)

Les commentaires sont fermés.