Bonne nouvelle pour le Condroz. La ligne de bus «express» entre Marche et Liège enfin approuvée

C’est une excellente nouvelle qui a été annoncée mercredi après-midi par le Gouvernement  wallon: une nouvelle ligne de bus « express » devrait voir le jour en avril 2019 entre Marche et le Sart-Tilman (Liège).
"Le projet a été approuvé au niveau de la Région wallonne. Quatre parcours seront programmés dans chaque sens (deux le matin, deux le soir). Dans le plan wallon d’investissement, le ministre wallon Carlo Di Antonio a proposé d’y ajouter un nouveau concept : la création de nouvelles lignes de bus Express." parmi lesquelles celle reliant Marche à Liège. "Il faut dire que l’axe 63 est un axe en plein développement," rappelle Willy Borsus. Le trajet entre Marche et Liège ne devrait pas durer plus de 57 minutes. (voir l’article ci-dessous)

capture ecran 2018-12-13 à 20.47.00.jpgPrésentation du projet par le GAL à Tinlot en mars 2013

Ce projet appelé aussi « Rapidobus » a été initié par le GAL en 2012 et présenté à Tinlot par le Directeur du GAL, Jean-François Pêcheur, lors d’une soirée débat. Au cours de ces six années, de nombreuses actions de sensibilisation, et même une pétition, ont été organisées pour rappeler  la nécessité de ce projet pour la mobilité dans le Condroz (voir les liens ci-dessous concernant l’historique de ce dossier). Mais en 2017 et 2018, le dossier était retombé dans les oubliettes budgétaires. 
 
Satisfaction à Tinlot
 
capture ecran 2018-12-13 à 20.54.47.jpg"C’est donc un grand soulagement et une très bonne nouvelle, explique Christine Guyot, la nouvelle Bourgmestre. Il faut saluer le travail du GAL et l’opiniâtreté de ses responsables ainsi que le soutien apporté par les Bourgmestres condrusiens des communes du "Pays des Condruses". L’utilité de cet axe rapide, alimenté par des correspondances avec Huy, Hamoir et les différentes communes est une évidence rien que pour tous ceux qui veulent se rendre au CHU ou à l’université.
Avec l’attractivité de la route du Condroz, "zone commerciale continue" de Boncelles à Tinlot et le développement important de Marche, c’est un service appréciable à la population qui sera ainsi proposé.
Si cette ligne est prévue au printemps 2019, elle devrait sans doute coïncider avec le début des travaux d’aménagement du rond-point au pont de Soheit-Tinlot. Cette importante période de travaux prévue explique sans doute que la presse ne mentionne pas actuellement d’arrêt à Tinlot. Il faut savoir que des parkings de délestage et de covoiturage sont justement prévus sur ce nouveau rond-point. Mais il faut d’abord prendre connaissance du dossier complet."

capture ecran 2018-12-13 à 20.54.27.jpgMême son de cloche du côté de la nouvelle Echevine de la mobilité, Laurence Médaerts -Archambeau. "C’est réjouissant de commencer la législature avec l’aboutissement d’un tel projet qui vient s’intégrer dans tout le plan mobilité prévu à partir  des deux nouveaux ronds-points tinlotois (carrefour Levooz et pont de Soheit-Tinlot ). Et de rappeler, pour le rapidobus, l’importance de Tinlot, carrefour du Condroz avec le croisement des deux nationales, la N63 Liège-Marche et la N66 Huy-Hamoir sans oublier l’axe Liège Dinant à proximité. 

2310480756.2.jpg

Action de sensibilisation en 2016 à Soheit -Tinlot

 Voici l’historique du dossier sur ce blog depuis 2013

Une ligne de bus «express» entre Marche et Liège (La Meuse)
Dès avril prochain, une nouvelle ligne de bus « express » devrait être opérationnelle entre Marche et Liège. La nouvelle a été annoncée par nos confrères de l’Avenir du Luxembourg sur leur site. Le projet a été approuvé ce mercredi matin au niveau de la Région wallonne. Quatre parcours seront programmés dans chaque sens (deux le matin, deux le soir).

Une nouvelle ligne de bus « express » devrait voir le jour en avril 2019 entre Marche et le Sart-Tilman (Liège). Le projet a été approuvé ce mercredi matin
« Le dossier a pu être intégré dans le plan wallon d’investissement, » explique le ministre-président de la Région wallonne, Willy Borsus. Ce dernier comporte en effet un volet mobilité avec, notamment, des moyens financiers réservés à des aménagements favorisant cette mobilité. « Le ministre wallon Carlo Di Antonio a proposé d’y ajouter un nouveau concept. À savoir : la création de nouvelles lignes de bus Express. »
L’OTW (Opérateur de Transport en Wallonie) se chargera de la procédure. Six grandes lignes ont été décidées parmi lesquelles celle reliant Marche à Liège. « Il faut dire que l’axe 63 est un axe en plein développement, » rappelle Willy Borsus.
Toutes ces lignes feront partie d’un projet pilote. Elles feront aussi l’objet d’un marché vers le secteur privé.
Le trajet entre Marche et Liège ne devrait pas durer plus de 57 minutes. Des arrêts sont prévus à Somme-Leuze, Havelange, Clavier, Nandrin, Neupré, Sart-Tilman et Liège. On pourra réserver son trajet via internet. Les bus seront un peu plus confortables également.
« Deux bus circuleront le matin, deux autres le soir. Cela dans les deux sens, » précise encore le ministre-président.
Ancien bourgmestre de Somme-Leuze, ce dernier se « réjouit de voir aboutir ce projet. Cela fait longtemps qu’on en avait fait la demande. Cette ligne pourra notamment profiter aux nombreux étudiants qui se rendent chaque semaine à Liège pour étudier, » souligne-t-il.
Pour le bourgmestre de Marche, André Bouchat, la mise en route de cette ligne express est une excellente nouvelle. « C’est l’armée qui est à l’initiative de cette demande. Il l’avait formulée pour la première fois voici une quinzaine d’années, » rappelle-t-il.
La Défense estimait en effet que cette ligne pourrait être utilisée par de nombreux militaires vivant sur cette trajectoire. « Notre commune a embrayé, poursuit le maïeur marchois. Car de nombreuses personnes viennent aussi dans notre ville pour fréquenter les commerces, les écoles et l’hôpital. Cette ligne de bus permettra aussi de désengorger le centre. »
Jusqu’il y a peu, le dossier était resté dans les cartons. « Voici peu encore, on nous disait que ce n’était pas possible, que cela risquait de concurrencer la SNCB, » ajoute encore André Bouchat.
Un argument qui, depuis, a bel et bien été balayé.
N.HN  LA Meuse Luxembourg
Mise à jour vendredi 14 déc. 11h: voir également les précisions apportées vendredi dans la Meuse Huy-Waremme

Commentaires

  • Je me réjouis que ce projet de « RAPIDOBUS », que nous avions proposé Bernard Nizet (notre premier conseiller en mobilité BENEVOLE°) et moi (Lorenzo Novello), en 2001, lors de l’élaboration du plan intercommunal de Mobilité, se mette enfin en place.
    Déjà à cette époque, une liaison rapide Marche – Liège passant par le Sart Tilman était clairement décrite ainsi qu’un parking, un arrêt Bus au carrefour de Tinlot N66-63 et un système de navettes entre les différents village du Condroz et cette ligne de bus.
    Toutes ces idées nouvelles sont consignées dans ce plan intercommunal de mobilité rédigé avec les experts des bureaux d’études TRANSITEC et PISSART et validé par la région Wallonne en 2003.
    Vu que ce beau projet n’aboutissait pas malgré nos efforts, Bernard Nizet a eu l’idée de porter le projet avec le GAL qui a pu, grâce à sa notoriété et ses compétences, rassembler et conscientiser les parties concernées de l’importance et de l’intérêt de ce projet.
    Merci à tous ceux qui ont participé à ce travail de longue haleine !

Les commentaires sont fermés.