Sucrerie de Wanze. Fin de la campagne betteravière ce 30 janvier 2019

capture ecran 2019-01-30 à 09.15.53.jpg

La campagne betteravière s’achève ce mercredi 30 janvier, avec une quinzaine de jours de retard sur le timing habituel. En cause : la fermeture imposée le 31 août dernier par l’AFSCA après la découverte de corps étrangers (sans doute du béton) dans le sucre livré à un client.

Depuis ce mercredi, les Wanzois et leurs proches voisins ne devraient plus sentir l’odeur si particulière qui s’échappe de la sucrerie lors de la campagne betteravière. Fini également les transports de betteraves dans les campagnes (TBG). Il s’agit de l’une des campagnes les plus tardives vécues à Wanze. « Habituellement, elle prend fin à la mi-janvier, précise Vincent Tits, communication coordinateur à la Raffinerie tirlemontoise. Cette année, elle a duré 130 jours, c’est exceptionnellement long. C’est notamment lié au problème que nous avons connu avec les silos... » Le 31 août dernier, l’AFSCA a décidé, par précaution, de retirer à la Raffinerie Tirlemontoise, l’autorisation de mettre sur le marché du sucre venant de son site de Wanze. Le problème a été détecté suite à une plainte, qui faisait état de résidus (sans doute de béton), dans un lot de sucre destiné à un usage industriel.
A noter également que, par rapport à l’année dernière, le rendement en sucre est de 15 % inférieur.
Article complet d'AB à lire dans la Meuse du 30/1.

Les commentaires sont fermés.