Attention grève générale ce 13 février (et dès 22h ce mardi). Prenez vos dispositions !

capture ecran 2019-02-12 à 18.48.30.jpg

Plus de trafic aérien assuré pendant 24h à partir de mardi 22h00. Service minimum ce soir dès 22h également à la SNCB. Le réseau TEC de la Direction Liège-Verviers risque d’être fortement perturbé. La situation sera à suivre en direct sur cette page.
Les administrations locales et régionales - parmi lesquelles les CPAS, les provinces, les pompiers, les polices locales et fédérale, les hôpitaux et les intercommunales - ne seront pas en reste et prendront également part au mouvement. La distribution du courrier sera, elle aussi, perturbée, tout comme la collecte des déchets.
Selon la CSC, la plupart des hôpitaux seront touchés par la grève ce mercredi. La majorité a opté pour un service minimum ou du dimanche ou pour des effectifs et des services réduits. Des piquets sont prévus devant certains établissements. Toujours selon la CSC, le personnel du non marchand est particulièrement mobilisé.
Des piquets de grève devraient par ailleurs être installés devant de nombreuses entreprises, magasins et centres commerciaux, paralysant un peu plus le pays. Enfin, la grève sera aussi couverte dans l'enseignement, même si aucun appel à la grève n'a été officiellement lancé. Les magasins Carrefour, Delhaize, Aldi, Lidl seront fermés. Colruyt sera la seule enseigne qui gardera certains de ses magasins ouverts (D'après RTBF).
Vous l'aurez compris: renseignez-vous demain avant de vous rendre dans un service public, un commerce, une entreprise. Pas de courrier, de poubelle, difficultés dans les transports etc...
A Huy-Waremme
Ce mercredi 13 février, journée de grève nationale, le travail sera à l’arrêt dans de très nombreuses entreprises de Huy-Waremme tous secteurs confondus, de l’industrie au commerce, de la logistique à la construction sans oublier les administrations ou les transports en commun.
Au niveau du service public, les administrations communales -parmi lesquelles les CPAS, corps de police, pompiers, hôpitaux et intercommunales- seront directement impactés et tourneront avec un service minimum.
Des piquets de grève devraient être également installés devant les écoles. Ainsi que devant plusieurs entreprises comme Prayon et Knauf à Engis, Mölnlycke à Waremme, la centrale d’Intermarché à Villers-le-Bouillet, Arcelor Mittal à Marchin, les carrières et fours à chaux Dumont-Wautier à Saint-Georges et les carrières Carmeuse à Moha (Wanze).
Il faut s’attendre également à des perturbations dans les commerces. « Tous les magasins Proximus de Huy-Waremme seront bloqués », indique le front commun. Les grandes enseignes comme Lidl, Delhaize et Carrefour sont aussi dans le viseur.
Les transports ne seront pas en reste. Si vous devez prendre le bus, prudence. Seuls les privés risquent de circuler ce mercredi.
À Huy, la centrale nucléaire de Tihange sera également touchée par la grève. Elle tournera avec un service minimum. Des piquets de grève empêcheront l’entrée des travailleurs. Un petit-déjeuner (entre 7h30 et 8h) et un barbecue (pendant le temps de midi) y seront organisés par la CGSP. En tout, plus d’une cinquantaine de personnes sont attendues. La dernière revendication du CGSP concerne la taxe sur l’électricité qui est passée à 21 %. « Nous souhaitons qu’elle soit ramenée au taux initial, soit à 6 % ».
De son côté, la CSC a donné rendez-vous à ses militants devant l’entrée de la clinique Notre-Dame de Waremme où, comme au CHRH, un service minimum sera assuré pour les patients. Le rassemblement qui réunira outre des travailleurs de la clinique, des personnes qui n’ont pas d’entreprise fixe (exemple les soins à domicile) ou encore des seniors et d’autres personnes qui souhaitent soutenir l’action est prévu à partir de 9h.
Notez qu'à Tinlot, une permanence sera organisée à la commune.

À ce stade, difficile d’évaluer l’ampleur de la grève. Les syndicats s’attendent à une forte mobilisation. (Article complet dans La Meuse H-W)

 

Les raisons de cette grève

capture ecran 2019-02-12 à 18.30.09.jpg

Le 13 février, Liège en grève pour de meilleurs salaires !

Ce mercredi 13 février, journée de grève nationale, le travail sera à l'arrêt dans de très nombreuses entreprises liégeoises[1] tous secteurs confondus, de l’industrie au commerce, de la logistique à la construction sans oublier les administrations ou les transports en commun, etc.  Le non-marchand sera aussi fortement mobilisé et une action spécifique visera les hautes écoles d’enseignement pédagogique.

Il s’agit de faire prendre conscience, notamment aux organisations patronales, que leurs travailleurs méritent le respect, beaucoup de respect ! De plus en plus de personnes doivent travailler plus longtemps, être toujours plus flexibles, sans arriver à joindre les deux bouts à la fin du mois. Malgré cela, on ose leur proposer des miettes !  Lire la suite ci-dessous

Sous la pression des patrons et des actionnaires, le gouvernement Michel a élaboré une nouvelle loi salariale. Cette loi comporte énormément de dispositions contestables dont nous voyons les résultats aujourd’hui. D’après les calculs effectués sur la base de la loi salariale précédente, la marge d’augmentation salariale aurait dû être de 1,8%. La loi actuelle limite cette augmentation à 0,8%, notamment parce qu’elle interdit, lors du calcul de la marge salariale, de tenir compte des réductions de cotisations et des subsides salariaux accordés aux entreprises. Conséquence : les citoyens qui, chaque jour, travaillent dur pour gagner leur croûte et rémunérer les actionnaires devraient se contenter d’un petit 0,8%. Par contre, aucun plafond n’a été fixé pour les dividendes accordés aux actionnaires !  Un accord interprofessionnel est dès lors impossible à ce stade.

Mais le combat ne s’arrête pas là. Il s’agit aussi de trouver des réponses concrètes pour augmenter le salaire minimum et les allocations sociales les plus basses, pour redéfinir un cadre pour des fins de carrière décentes, pour améliorer les possibilités de combinaison entre le travail et la vie privée et améliorer la mobilité dans notre pays.

Cette grève du 13 février est la seule issue possible au carcan que les employeurs et leur gouvernement veulent nous imposer. Et nous devons absolument en sortir !

Personnes de contact :
Jean-Marc NAMOTTE, Secrétaire fédéral CSC Liège-Verviers-Ostbelgien, au 0476/63.13.13

Jean-François RAMQUET, Secrétaire fédéral FGTB Liège-Huy-Waremme, au 04/221.95.88

[1] Dans l’industrie, citons notamment ArcelorMittal, la FN Herstal, CMI, Knauf, Safran Aero Boosters, ABInbev, Chaudfontaine, Derkenne, Ter Beke, Avieta, Prayon, Cabot, Chimac, Mölnlycke, etc. Dans le transport & la logistique, Skechers, CooperVision, Farnell, Base Intermarché, etc. Belgocontrol a déposé un préavis de grève de 22h à 22h. Dans le commerce, le mot d’ordre est la fermeture, ce sera ainsi notamment le cas des grandes galeries liégeoises et donc d’enseignes comme Carrefour, Lidl, Delhaize, Makro, Metro, Ikea, Cora, etc.  Les centrales à béton seront fermées comme les carrières Carmeuse, Sagrex ou Dumont-Wautier. La distribution du courrier sera fortement perturbée. Les centres Proximus seront fermés. Et ce ne sont que quelques exemples tant la mobilisation est importante.

Les commentaires sont fermés.