Le SPW publie des cartes inédites du temps de Napoléon. Découvrez votre village en 1800

B9718658825Z.1_20190221122149_000+GNRD13FNP.2-0.jpg

Le tome II liégeois pèse tout de même 8,5 kg. - SPW

C’est grâce à un archiviste fonctionnaire de la Région wallonne que l’existence de ces plans a été retrouvée. Il s’agit de cartes établies par des géomètres français du temps de Napoléon. « La Wallonie était sous occupation française à l’époque, explique le directeur de la Documentation au SPW, Philippe Gemis. Et il fallait calculer l’impôt foncier pour les propriétaires de terrains. Ils ont donc établi ces cartes à l’échelle 1/5000ème. On peut y voir très précisément les maisons, les rues, les champs, les forêts, les cours d’eau, les moulins, les châteaux… qui existaient à l’époque. »
Trois exemplaires de chaque carte de village étaient réalisés : une pour la commune concernée, l’autre pour l’administration française de l’endroit et une troisième pour les archives à Paris. « Les deux premières ont quasiment toutes disparu, reprend le responsable des archives au SPW, Pierre De Spiegeler. C’est donc aux archives de l’Armée de Terre à Vincennes que nous les avons retrouvées. »

Surtout des villages
Après avoir publié un premier tome pour la province de Namur, sort aujourd’hui celui de Liège. Un magnifique ouvrage (de 8,5 kg tout de même !) qui reprend les 80 cartes qu’on a pu retrouver de l’ancien Département français de l’Ourthe, ainsi que celui de la Meuse inférieure. Il s’agit essentiellement de villages d’avant fusion des communes. Pas des grosses villes donc comme Liège, Verviers ou Huy.
« Elles sont le chaînon manquant entre les cartes Ferraris (1770-1778) qui sont moins précises et les premiers plans cadastraux belges (à partir de 1837), reprend Philippe Gemis. Elles révèlent de nombreux intérêts pour les historiens locaux bien sûr, mais aussi pour les notaires qui recherchent l’origine d’un bien, les forestiers qui veulent connaître l’ancienneté de forêts. Etc… » Ou encore les premiers sites d’exploitation industrielle pour connaître la genèse de leur taux de pollution.
Ces cartes ont été tirées à 500 exemplaires. Malgré la somme de papier, le tome n’est en vente qu’à 70€. On peut se le procurer à l’Archéoforum (place Saint-Lambert) ou par internet sur le site du SPW (service publications).  Source La Meuse digitale

capture ecran 2019-02-23 à 19.20.07.jpg

La carte du centre de Jemeppe avec maisons et...moulins © SPW

39 anciens villages de Huy-Waremme cartographiés
Braives : Avennes, Braives, Latinne, Tourinne-la-Chaussée
Clavier : Les Avins

Crisnée : Crisnée, Fize-le-Mar- sal, Kemexhe, Odeur, Thys
Ferrières : Xhoris
Fexhe-le-Haut-Clocher : Fexhe,Freloux, Noville, Roloux, Voroux-Goreux
Geer : Lens-Saint-Servais, Ligney
Hannut : Abolens, Avernas-le- Bauduin, Bertrée, Blehen, Cras-Avernas, Crehen, Grand-Hallet, Hannut, Lens-Saint-Remy, Thisnes, Villers-Le-Peuplier
Lincent : Lincent

Oreye : Bergilers, Grandville, Lens-sur-Geer, Oreye
Remicourt : Hodeige, Momalle, Pousset, Remicourt

Tinlot : Ramelot.
(La Meuse H-W 22/2)

Commentaires

  • J'aimerais vérifier si ma maison date de l'époque napoléonienne..
    J'ai vérifié avec les cartes FERRARIS et elle doit être postérieure à l'époque des Pays-Bas autrichiens..
    Adresse actuelle : rue du Piémont, 6 - 7387 ROISIN/HONNELLES.

    Merci d'avance si vous pouvez m'aider !

Les commentaires sont fermés.