Résumé de ce qui a changé au 1er mars 2019

Augmentation de votre facture électrique, amende si vous laissez tourner votre moteur, nouveau Car-Pass…: voici tout ce qui change ce 1er mars!
 

Ne laissez plus votre moteur tourner pour rien
C’est une mesure qui a beaucoup fait parler d’elle. À partir du 1er mars 2019, laisser son moteur tourner alors qu’on est à l’arrêt deviendra une infraction environnementale en Wallonie et cela coûtera donc plus cher aux conducteurs.
Dès le 1er mars 2019, la mesure deviendra donc une infraction environnementale en Wallonie, passible d’une amende de 130 euros en perception immédiate. Les usagers devront veiller à couper leur moteur lorsqu’ils ne se trouvent plus dans la circulation, comme lorsqu’ils attendent leurs enfants aux abords des écoles.
Outre les policiers, les agents constatateurs régionaux et communaux compétents pour les infractions liées à l’environnement seront habilités à verbaliser ce type de comportement.
En Belgique, la pollution de l’air cause chaque année quelque 9.300 décès ainsi que de nombreuses maladies et affections respiratoires et cardiovasculaires.

Une facture d’électricité qui augmente en Wallonie
Les tarifs de transport, une des composantes de la facture d’électricité, augmenteront en moyenne de 4,1 % en Wallonie à partir du 1er mars, a indiqué l’un des responsables du régulateur wallon du marché de l’énergie, la CWape. Cette hausse des tarifs se traduira par une augmentation de cinq euros HTVA par an pour un client résidentiel habitant au sud du pays.

Étant donné que les tarifs de distribution de l’électricité et du gaz sont en baisse cette année, la facture annuelle d’électricité 2019 pour un ménage moyen devrait toutefois être inférieure à celle de 2018.

Plus d’informations sur votre voiture
À partir du 1er mars, le nouveau Car-Pass ne contiendra plus seulement l’historique kilométrique mais également d’autres informations pour mieux informer les acheteurs de véhicules d’occasion. L’acheteur pourra ainsi se faire une meilleure image de la voiture, indique mercredi l’ASBL Car-Pass, qui vise à protéger l’acheteur et les pratiques légales du commerce de véhicules d’occasion.

Le nouveau Car-Pass fournira des informations sur la norme Euro, qui influe sur la fiscalité du véhicule et conditionne l’accès aux zones à basses émissions, les émissions de CO2 (y compris la méthode de test, NEDC ou WLTP) ainsi que la mention du contrôle après accident. Les véhicules impliqués dans un accident grave doivent subir un contrôle strict mais certains sont proposés à la vente sans réparations adéquates, remarque l’association.
Les vendeurs de voitures d’occasion seront par ailleurs obligés d’afficher les informations du Car-Pass dans l’annonce ou dans le showroom.

Diminution voire suppression de la cotisation de solidarité pension
Une nouvelle diminution de la cotisation de solidarité en matière de pension sera effective dès le 1er mars. La mesure entraînera une réduction voire la suppression de la cotisation pour certaines catégories de pensionnés.

La cotisation de solidarité est une retenue sociale progressive sur le montant brut total des pensions, des rentes et de certains avantages complémentaires. Elle avait été mise en place par le gouvernement Dehaene en 1994 lorsque le plan global d’austérité devait préparer la Belgique à entrer dans l’euro.
Cette retenue varie entre 0 et 2 %, selon l’importance du montant brut total et la qualité du pensionné, c’est-à-dire s’il a charge de famille ou non.
Le projet de loi des ministres Daniel Bacquelaine et Denis Ducarme, adopté début février par la Chambre, prévoit de relever les seuils mensuels bruts, reprenant la pension légale et la pension complémentaire, au-delà desquels la cotisation de solidarité est prélevée.
Pour un pensionné isolé, ce seuil est actuellement de 2.358,33 euros et sera porté à 2.594,45 euros. Pour un pensionné avec charge de famille, ce seuil est actuellement de 2.726,52 euros et sera porté à 2.999,51 euros.

Une prime à la démolition-reconstruction
À partir du 1er mars, les propriétaires d’un bien vétuste situé en Région flamande pourront bénéficier d’une prime à la démolition-reconstruction.

Dans 13 villes flamandes, un taux de TVA de 6 % s’applique pour les démolitions-reconstructions. Celui-ci s’élève à 21 % partout ailleurs. Pour les territoires non concernés par ce taux de TVA réduit, la Région flamande a désormais prévu une prime de 7.500 euros.
Les demandes pourront être introduites à partir du 1er mars. La mesure s’appliquera à tous les projets dont le permis d’environnement a été demandé à partir du 1er octobre dernier.
Côté wallon, la Confédération Construction wallonne (CCW) réclame l’instauration d’une prime similaire au niveau régionale.

Ce qui va changer pour les clients de Proximus
L’opérateur a annoncé une refonte de son offre Pay&Go+ à partir de vendredi. L’opérateur proposera jusqu’à 10 fois plus de données mobiles à ses clients qui opteront pour la recharge en ligne.

Lire l'article complet dans La Meuse en ligne avec les vidéos explicatives

Les commentaires sont fermés.