Avant le début des travaux, petit historique des projets éoliens à Tinlot.

Après l'annonce, il y a quelques semaines, de l'implantation de 5 éoliennes à Tinlot, la nouvelle échevine de l'environnement et de l'énergie fait le point sur le feuilleton des éoliennes et précise le timing.

2096016405.jpg

Historique des projets éoliens à Tinlot.

Rétrospective des éléments de ce projet.
La situation géographique de Tinlot et la présence du poste de Haute Tension de Scry ont toujours suscité l'intérêt des promoteurs éoliens. Les demandes d'implantation d'éoliennes sur le territoire se succèdent depuis plus d'une dizaine d'années ;
Exemple: 9 éoliennes entre Fraiture, Seny et Tinlot par Alternative Green, 10 éoliennes par Electrabel entre Tinlot et Terwagne (Abée et Ramelot) … Mais tous ces projets ont toujours essuyé un refus catégorique du fonctionnaire de la Région Wallonne.
Depuis lors, la réglementation en la matière a été modifiée et précisée.
Après de nombreux périples, il ne reste aujourd'hui en définitive qu'un seul projet en cours sur les deux derniers envisagés.

Projet n°1 : 8 éoliennes

  • 9 Août 2010 : introduction d’une demande de permis unique par SPF Luminus afin d’implanter 8 éoliennes le long de la N63 sur le territoire de Tinlot, en face d'Abée et de Ramelot. Les promoteurs organisent une réunion d'information à la population, une enquête publique et une étude d'incidence sur l’environnement.
  • 10 Juillet 2014: octroi par le Ministre du permis unique pour 5 éoliennes sur le territoire de Tinlot. En effet, 3 machines ont été rejetées par la Région Wallonne.

Deux recours sont alors introduits : l’un par la commune de Tinlot, l’autre par un groupe de citoyens. La commune a été déboutée de son action devant le tribunal – la demande était recevable mais a été jugée infondée. Le second recours a, quant à lui, duré plusieurs années…

Projet n°2 : 5 éoliennes
En 2017, par précaution, et dans le doute concernant la décision du Conseil d'Etat quant au recours sur le projet n°1, Electrabel et SPE/Luminus introduisent un nouveau projet pour implanter 5 éoliennes le long de la RN 63 entre Soheit-Tinlot et Terwagne, à la hauteur d'Abée Ramelot. Ils organisent une réunion d'information publique à Ramelot le 21 mars 2017, une enquête publique et une étude d'incidence sur l'environnement en 2017.

Le 15 janvier 2019 : surprise générale : Engie/EDF luminus annoncent au nouveau collège l’installation de 5 éoliennes à Tinlot à partir de 2019 ! Le projet n°1 a été accepté par le Ministre car le recours des riverains n'a pas abouti.
En effet, le 12 septembre 2018, le Conseil d’Etat a acté le désistement des citoyens ; les riverains n’avaient pas introduit de demande de poursuite de la procédure dans le délai imparti.
En conclusion, c'est donc le projet n°1 qui est accepté et qui sera développé par les promoteurs. Le projet sera réduit à 5 éoliennes au lieu des 8 initialement prévues. 5 éoliennes sur Tinlot le long de la RN 63, à la hauteur d'Abée et Ramelot.

Plan Tinlot éolien EDF Luminus_2019-03-01.jpg

Et maintenant ?
Voici le planning fixé par Engie/EDF Luminus.

  • Mars- Avril 2019 : essais de sol situés aux endroits stratégiques ;
  • Ensuite, réalisation des chemins d’accès et des plateformes dans le courant de l’année en cours ; plateforme = une aire de manutention de 45mx23m (10 ares) permettant d’accueillir une grue ;
  • Automne 2019 : matérialisation des fondations ;
  • Début 2020, : des éoliennes de 6m de diamètre et de 150m de hauteur (94m pour le mât et 56m pour les pales) seront sorties de terre ;
  • Juin 2020 : mise en production de l’électricité : injection de celle-ci vers le poste de Haute Tension de Scry

images.jpgSuite à la répartition des matières entre les membres du nouveau collège, le dossier de l'énergie est traité et suivi par l'Echevine Laurence Medaerts-Archambeau (photo) avec la collaboration de Grégory Racelle, conseiller communal expert en la matière.  Il faut également souligner l'appui du Pays des Condruses. 
La Commune peut -elle encore jouer un rôle ?
Il s'agit d'un projet entre les promoteurs d'énergie et des propriétaires de terrains privés. Le permis ayant été accordé, la commune n'a plus guère de moyens d'actions.
Je vous tiendrai au courant de l'évolution et je me tiens à votre disposition.
Laurence Medaerts-Archambeau.

 

Commentaires

  • Bon résumé historique "pudiquement" rédigé omettant cependant de rappeler :

    La forte mobilisation pendant plus de 6 ans des citoyens s'opposant aux différents projets et récoltant des centaines de lettres et milliers de signatures, réalisant une contre-étude de qualité. Tinlot n'avait jamais et plus jamais vu un telle mobilisation de ses citoyens.
    L'absence totale de soutien ou même d'une reconnaissance du collège communal à ce mouvement citoyen, si ce ne sont certains élus de l'opposition qui se sont à l'époque manifestés.
    La honteuse "réservation" par Electrabel contre rémunération et pendant plus de 10 ans du poste à haute tension de Scry, ce qui a fait échouer un projet privé et citoyen de biomasse et a laissant le monopole à leurs projets éoliens.
    Le silence de l'administration communale, encore maintenant, sur ses véritables intentions lorsqu'elle commande il y a peu une étude sur la possibilité d'implanter des éoliennes sur notre commune.
    Le nouveau projet " Ouffet Clavier "qui complètera le saccage de notre environnement rural condrusien, aux portes de nos habitations.

    Il est trop tard pour reprendre le débat de fond mais puisque nous en sommes à la réalisation, rappelons nous quand même qu'il est couramment admis que la construction, transport et érection d'une seule éolienne de 3 Mw rejette 5,5 millions de tonnes de CO2 .... et qu'il faudra du temps, beaucoup de temps, avant que sa mise en exploitation ne récupère ce lourd déficit.

  • Bravo Daniel.
    toutes mes félicitations pour ce commentaire parfaitement étayé et qui met bien en évidence l'absurdité de ces projets et le mépris envers les citoyens de Tinlot.

  • Merci Freddy, .....

    et les lecteurs attentifs auront remarqué que les rejets de co2 que je mentionne en fin de commentaire sont de 5.500 "tonne"s et non "millions de tonnes" ; désolé
    mais cela correspond quand même, pour une seule éolienne (ici il y en a 5 ) à 44 millions de kilomètres pour une voiture rejetant 125 grammes de CO2 au kilomètre !! soit 1.100 fois le tour de la terre ou 55 aller vers et retour de la lune pour cette même voiture !!! par élolienne

  • Bravo Daniel bravo Freddy . Un petit rappel. En 2003 un autre promoteur avait déjà introduit un projet pour 6 éolienne mais le projet avait étouffé dans l'oeuf . Choux politique . Cela vient encore de plus loin . Bises

Les commentaires sont fermés.