Le 8 mars célèbre la Journée Internationale des droits des Femmes

Pour un monde 50-50 en 2030: Franchissons le pas pour l’égalité des sexes
 
Journée internationale des femmes 2019 :
« Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement »

Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement
 

La Journée internationale de la femme, célébrée tous les ans le 8 mars, a pour thème « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement »
La thématique propose de réfléchir aux moyens innovants permettant de faire progresser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, notamment dans les domaines suivants : les systèmes de protection sociale, l’accès aux services publics et la construction d’infrastructures durables.

La réalisation des ambitieux Objectifs de Développement Durable (ODD) exige des changements transformateurs, des approches intégrées et de nouvelles solutions, en particulier lorsqu’il est question de la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation de toutes les femmes et les filles. L’observation des courbes actuelles laisse entrevoir que les actions en cours ne suffiront pas pour l’instauration d’une Planète 50-50 d’ici 2030. Des approches novatrices, capables de rompre avec le statu quo, sont essentielles pour éliminer les obstacles structurels et faire en sorte qu’aucune femme ni aucune fille ne soit laissée de côté.
L’innovation et la technologie offrent certes des possibilités sans précédent, mais les tendances font apparaître une fracture numérique croissante entre les sexes, les femmes étant sous-représentées dans les domaines de la science, la technologie, l’ingénierie, les mathématiques et le design. Elle constitue un obstacle les empêchant d’être à l’origine ou d’avoir une incidence sur les innovations qui sont nécessaires et doivent tenir compte des sexospécificités, de façon à favoriser une transformation positive de la société. Que l’on parle des services bancaires mobiles, de l’intelligence artificielle ou de l’Internet des objets, il est essentiel que les idées et les expériences des femmes interviennent également dans la conception et la mise en œuvre des innovations qui façonneront les sociétés de demain.
Faisant écho au thème prioritaire de la 63e Commission de la condition de la femme (CSW63), la Journée internationale des femmes 2019 s’adresse aux grands de l’industrie, aux jeunes pousses ou « startups » qui changent la donne, aux entrepreneurs sociaux, à toutes celles et tous ceux qui militent en faveur de l’égalité des sexes ainsi qu’aux femmes innovatrices, afin d’envisager comment l’innovation peut aider à éliminer les obstacles et à accélérer le progrès vers l’égalité des sexes, encourager les investissements dans des systèmes sociaux sensibles à la dimension de genre et bâtir des services et infrastructures adaptés aux besoins des femmes et des filles.
Le 8 mars 2019, soyez à nos côtés pour augurer d’un avenir où l’innovation et la technologie ouvriront de nouvelles portes aux femmes et aux filles, afin qu’elles puissent jouer un rôle actif dans la mise en place de systèmes plus inclusifs, de services efficaces et d’infrastructures durables qui serviront à atteindre plus rapidement les ODD et l’égalité des sexes.
Source

Et chez nous?

capture ecran 2019-03-07 à 20.26.55.jpg
Grève des femmes : perturbations

Vous n’avez pas pu rater cette actualité : ce vendredi 8 mars, Journée internationale pour les Droits de la Femme, le collectif « Collecti.e.f 8 maars» appelle à la première grève nationale des femmes en Belgique.
À l’instar des 5 millions d’Espagnoles qui avaient paralysé leur pays l’an dernier, le collectif invite donc chacune des Belges à montrer que, si elles s’arrêtent, « le monde s’arrête également de tourner ».
L’idée qu’il souhaite défendre est donc de rendre visible tout le travail qu’elles effectuent au quotidien, que ce soit dans leur vie privée ou professionnelle avec, in fine pour objectif, de dénoncer les injustices et revendiquer les droits des femmes. Intégrité physique, égalité salariale, conditions de travail, violences faites aux femmes... Tant de sujets qu’elles souhaitent aborder et défendre. Bref, concrètement chez nous, cet appel risque de provoquer quelques perturbations.
Au TEC, pour l’heure, aucun blocage n’est annoncé : toutes les lignes seront bien assurées aux horaires habituels.
Dans nos établissements hospitaliers, où le personnel féminin est souvent majoritaire, même son de cloche. «Comme lors de chaque préavis déposé, les services sont prévenus et s’organisent en fonction, afin d’assurer le travail minimal ou habituel en fonction du nombre de manifestants annoncés. Mais tel ne sera pas le cas ici», détaille-t-on au CHU, comme dans nos autres hôpitaux liégeois.
AU CAS PAR CAS
Pour nos administrations communales et autres services pu-blics, c’est plus compliqué.

Là, c’est au cas par cas qu’il va falloir se renseigner.
À Liège, plusieurs services administratifs de la Ville annoncent leur fermeture, ainsi que certaines crèches. L’Office du Tourisme de la gare des Guillemins sera aussi fermé, tout comme certains musées. Le mieux reste donc encore de vous renseigner directement auprès de votre commune des dispositions à prendre en ce jour spécial.
EMILIE DEPOORTER La Meuse H-W

Commentaires

  • Bonjour,
    En ce jour dit « journée de la Femme », et qui devrait être tous les jours, ayons à l'esprit cette pensée d'Alfred de Vigny : « Après avoir bien réfléchi sur la destinée des femmes, j'ai fini par penser que tout homme devrait dire, à chaque femme, au lieu de bonjour, pardon ! Car les plus forts ont fait les lois. »
    Pardon !
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/
    Cordialement.

  • C'est hélas toujours le cas !

    Belle reconnaissance à plus de la moitié de l'humanité.

Les commentaires sont fermés.