La Scrytoise Yvette Badoux (77) décédée dans une collision à Tinlot

Le petit village de Scry est en deuil suite au décès tragique d’Yvette Badoux, un visage bien connu des natifs de Scry dont la famille Badoux est originaire.
Ce lundi matin, la septuagénaire a trouvé la mort dans une collision survenue au carrefour Levooz, à Tinlot, sur la route du Condroz.
Selon le premier rapport de police établi par l’équipe de la zone du Condroz, Yvette Badoux s’engageait au volant de sa Renault Clio sur la chaussée lorsqu’elle a percuté une camionnette circulant dans le sens Marche-Liège. Les deux conducteurs n’ont rien pu faire pour éviter la collision qui a été très violente.

Les secours de la zone HeMeCo ont été appelés à 10h56. Ils ont immédiatement envoyé sur place deux ambulances. Au vu des graves blessures de la septuagénaire, l’hélicoptère de Bra-sur-Lienne a également été sollicité.
Malheureusement, en dépit de tout ce déploiement, il n’a pas été possible de sauver Yvette Badoux qui est décédée sur place. Le conducteur de la camionnette a été blessé.
La bourgmestre de Tinlot Christine Guyot qui vit à Scry connaissait bien la victime. « Nous étions voisines. Au décès de son mari survenu il y a quelques années, Yvette avait quitté Huy pour revenir vivre dans un appartement à Scry », évoque émue la bourgmestre.
Yvette Badoux s’était ainsi rapprochée de sa famille dont les membres sont pour la plupart domiciliés dans le village. Et notamment, sa fille, maman de deux garçons, mais aussi son frère aîné Guy, qui fut par le passé conseiller communal à Tinlot.
Le Parquet a été prévenu, un expert automobile a été désigné pour déterminer les circonstances de cet accident douloureusement ressenti par les Scrytois.

Le carrefour Levooz bientôt sécurisé

Le carrefour Levooz à Tinlot est réputé dangereux. Selon la bourgmestre Christine Guyot, ce n’est pas la première fois que des accidents s’y produisent. Raison pour laquelle, les autorités communales plaident depuis longtemps pour une sécurisation des lieux.« On en parle depuis au moins 6 ans mais normalement, cette année, le SPW devrait lancer les travaux. »
Un rond-point doit y être aménagé. La date du début des travaux n’a pas encore été fixée. « Nous supposons que le SPW lancera le chantier après les travaux qu’il mène pour l’instant près du Monastère à Nandrin ».Un deuxième chantier routier est également prévu à Tinlot. Il concerne la démolition du pont (N66) qui enjambe la N63. Là aussi, il est question de construire un rond-point.
A.G. et M-Cl.G. La Meuse édition numérique

Voir les articles précédents et le faire-part du décès publié hier

Commentaires

  • Un rond point provisoire et tout de suite ! Par la lenteur de décision et de réalisation, on reconnaît bien là le caractère "latin" des responsables wallons.

  • un rond-point à la place du pont devrait être suffisant et fermeture du carrefour Levooz par une berne centrale.....pourquoi 2 rondS- points?

  • Tout à fait d'accord M.Pirson.
    Fermer le carrefour Levooz, c'était la volonté de la RW en 2011 et le projet était prêt pour la réalisation après de nombreuses discussions avec le collège de l'époque.
    Mais la pétition lancée lors de l'enquête publique a tout arrêté. Il a fallu tout recommencer.
    Déjà 8 années perdues et quelques morts en plus.

Les commentaires sont fermés.