• Fraiture, les Tambours de la paix 2019 à l'école communale

    capture ecran 2019-03-21 à 18.21.51.jpg

    Chaque année, à l'arrivée du printemps, les tambours battent la paix aux quatre coins du monde. L'école communale, fidèle au poste depuis plusieurs années, n'a pas dérogé à la tradition.
    Cette fois-ci, dans le cadre des cours de morale et de citoyenneté, l'accent avait été mis sur la paix au sein de l'école. Effectivement, les établissements scolaires sont malheureusement touchés par le harcèlement et la violence...
    Les élèves de 5e et 6e primaire ont pris la parole à tour de rôle pour évoquer ce thème et sensibiliser les autres enfants à cette problématique.
    Les prises de paroles étaient entrecoupées par des chants et des rythmes de djembés endiablés.
    En effet, des tambours de la paix sans bruit porteraient bien mal leur nom !
    Dominique Albanese, échevin de la jeunesse

    capture ecran 2019-03-21 à 18.21.58.jpg
     
    Pour rappel, l'action des "Tambours de la paix" est apolitique. Elle a pour ambition d'éveiller les enfants à la nécessité de lutter contre la violence et de leur offrir une occasion d'exprimer librement, par le biais de la poésie, leur volonté de Paix dans le monde. Elle est née en septembre 1999, à la suite de la résolution 53/25 des Nations-Unies, qui déclare les années 2001-2010 "Décennie internationale de la promotion d'une Culture de la Paix et de la non-violence au profit des enfants du Monde".
    Source
  • Clavier : une plate-forme de covoiturage au Carrefour Devillers (Ligne express Liège-Marche)

  • Journées de l'eau. L’eau du robinet 100 fois moins chère qu’en bouteille !

    B9715817448Z.1_20180525101557_000+GATBC5GQR.1-0.jpg

    Depuis quelques dizaines d’années, la mode de l’eau minérale en bouteille a pris une énorme ampleur. Alors que l’eau qui sort du robinet est parfaitement potable. « Pour le client de la CILE, elle revient à 0,28 cent le litre », calcule Jean-Paul Crespin, attaché à la Direction Générale de l'Intercommunale. .

    Or, une bouteille d’eau minérale se vend dans le commerce entre 22 et 95 cent selon les différentes marques. Soit entre 100 et 400 fois plus cher ! Et on ne parle pas ici des difficultés de transport, de stockage et son énorme coût écologique, surtout si les bouteilles sont en plastique.

    La principale raison invoquée est le goût. Parfois un peu calcaire ou chloré. « Mais il suffit simplement de mettre l’eau une heure au frigo et vous verrez, il n’y paraîtra plus rien. »

    À l’heure où l’économie et l’écologie sont devenues des maîtres mots, c’est le moment de goûter à nouveau à l’eau du robinet.
    L.G. La Meuse H-W du 22mars