• Condroz. Le nouveau chef de la zone de police a prêté serment

    capture ecran 2019-03-21 à 20.02.58.jpg

    Paul Carral Vazquez, 46 ans, s’apprête à célébrer sa récente nomination avec les membres du conseil de police ce mardi soir. Le Neupréen, papa de deux enfants, a maintenant 87 personnes sous ses ordres. Un défi qu’il n’a pas peur de relever : « Je suis justement venu dans la zone du Condroz pour construire une police à taille humaine. Je n’ai pas peur d’accepter les défis et de montrer ma vision ».
    Paul Carral Vazquez, diplômé en criminologie de l’Université de Liège, a commencé sa carrière en tant qu’inspecteur à la police communale de Chaudfontaine. Il a ensuite travaillé à la police de Seraing, où il a passé son brevet d’officier. Après la réforme des polices, il est commissaire à la police fédérale à Bruxelles pendant un an et demi. En 2004, il revient dans sa province en entrant à la police de Liège comme adjoint au directeur de la proximité.
    La proximité, un enjeu primordial pour ce policier qui découvre la zone du Condroz. « Dès demain, je vais commencer par faire un état des lieux. Je compte me rendre dans les dix maisons de police de la zone. Un des plus gros défis va être d’établir une bonne communication entre ces dix maisons dispersées sur un territoire de 405 km2. Le bon échange d’informations est primordial vu la taille de la zone », avance Paul Carral Vazquez.
    En plus de la proximité avec le personnel, il y a la proximité avec les citoyens. Le nouveau chef de corps s’inspire des préceptes de la police québécoise, la « community police » : la proximité et la résolution des problèmes. « Je suis à l’écoute des citoyens. La résolution des problèmes ne se fera pas sans eux. Pour cela, il faut bosser avec les habitants et les associations actives au niveau local », assure le chef de corps. La spécificité de la zone de police du Condroz ? La circulation et la sécurité routière. Le chef de corps sera particulièrement attentif à cet aspect.
    Lire l'article complet d'Estelle Flazone dans la Meuse digitale

  • Wallonie. Rénovation de logement: davantage de primes, pour plus de monde

     

  • Un train Alibaba pour relier Liège Airport à la Chine

    Le géant chinois du commerce Alibaba a lancé officiellement - par l'intermédiaire de sa filiale logistique Cainiao - une ligne de fret ferroviaire reliant la plateforme multimodale de l'aéroport de Liège à Zhengzhou en Chine (capitale de la province du Henan), rapportent La Libre Belgique et L'Echo.

     

    Cette alternative au transport aérien devrait permettre d'économiser 30% en termes de coûts logistiques, estime Alibaba. "Cette multimodalité air­-rail confère à la place de Liège un atout considérable par rapport aux autres places logistiques européennes", se réjouit l'Awex. "Nous nous félicitons de cette étape importante dans la mise en place d'une solution d'infrastructure logistique de classe mondiale au coeur de l'Europe, ici à Liège.
    Cette liaison air-rail sera exploitée par des logisticiens belges qui proposent également des services de transport fluvial depuis le port d'Anvers, ce qui fera de Liège un partenaire idéal pour servir le commerce en ligne chinois et européen"
    , a déclaré Michel Kempeneers, COO de l'Awex.
    Lire la suite sur RTC