Tinlot: une épicerie «zéro déchet» en l’honneur de leur fille

Ouvrir une épicerie fine est un projet audacieux qui mûrit depuis longtemps dans l’esprit de Jean-Marc Delbovier et de son épouse Florence. Après avoir géré l’ASBL « Pour eux » pendant 14 ans, asbl qui vient en aide aux personnes handicapées, le couple désirait œuvrer pour l’avenir de leur fille, souffrant d’un retard mental. « Cela fait longtemps qu’on voulait se lancer dans un projet commun. À la base, on partait sur une table d’hôtes mais on a changé d’idée. On veut valoriser les producteurs de la région tout aidant notre fille tant que c’est encore possible pour nous », souligne Florence.
Ses parents veulent rester prévoyants et investir pour lui assurer un avenir décent. « Pour cela, nous avons pris la décision d’acheter un bâtiment afin de lui assurer une rentrée financière via les locations des différentes parties. Si elle est suffisamment autonome, elle pourrait même y résider », explique Jean-Marc Delbovier. Pour ce projet, le famille cherche encore un bâtiment dans la région de Huy. « Nous avons déjà visité plusieurs bâtiments en vain. On cherche une surface d’environ 400m2 dont 100m2 de surface commerciale et de quoi faire plusieurs appartements».
E-shop en construction
En attendant de trouver le bâtiment idéal, la famille tinlotoise prépare l’ouverture d’un e-shop avec livraisons à domicile dans les semaines à venir. « Nous voulons une épicerie où nous serons le seul intermédiaire entre le producteur et le client. Pour cela, on part nous-mêmes à la rencontre des artisans. Nous allons proposer des articles zéro déchet faits maison, des produits locaux issus du terroir comme des produits de bouche, des bijoux, des produits d’entretien, des bières, vins et spiritueux, du chocolat et des épices », cite la maman de Nell qui tiendra la boutique. « On aimerait aussi que notre fille ou d’autres personnes souffrant d’un handicap puissent effectuer un stage au sein de l’épicerie mais également proposer des paniers fermiers sous forme d’abonnement mensuel et des dégustations à domicile », renchérit Jean-Marc.
A suivre sur la page Facebook OrigiNell, sans oublier le site internet www.originell.be.
Article de La.Ma dans la Meuse H-W
Voir l'article précédent sur ce blog

 

Écrire un commentaire

Optionnel